Quelle suite pour le PSG ?

le
0

Après la qualification de mercredi soir, penchons-nous d'ores et déjà sur les adversaires potentiels du PSG en quarts de finale. Avec évidemment un objectif : ne pas tomber de nouveau sur le redoutable FC Barcelone.

Les deux équipes à éviter
Les deux monstres à éviter en Ligue des Champions sont le FC Barcelone et, à un degré moindre, le Bayern Munich. Le pire tirage pour le PSG serait évidemment ce Barça qui semble intouchable (les Catalans ne sont pas encore officiellement en quarts mais ils ont pris une nette option à l’aller face à Arsenal) et sur lequel les Parisiens se sont à chaque fois cassé les dents ces dernières années. La dernière confrontation entre le Bayern et le Paris Saint-Germain remonte à beaucoup plus loin mais tomber sur les Bavarois de Thomas Müller et Robert Lewandowski ne serait pas non plus un cadeau. Ces derniers sont en ballotage favorable face à la Juventus.

Les deux équipes à espérer
Comme toutes les équipes encore en course, le camp parisien croisera les doigts le vendredi 18 mars – date du tirage au sort des quarts de finale – pour que les boules lui réservent le VfL Wolfsburg ou le Benfica Lisbonne. Même si les Parisiens ne gardent pas un bon souvenir de leur dernier déplacement à Lisbonne (défaite 2-1 après le succès 3-0 du PSG à l’aller), il ne fait aucun doute que les Lisboètes ne pèseraient pas lourd face ce PSG nouvelle dimension. Et que dire de Wolfsburg, qui a connu des difficultés pour se défaire de la modeste équipe belge de La Gantoise et dont la présence à ce stade de la compétition relève presque du miracle. En championnat, les Allemand ne sont d’ailleurs que septièmes à près de trente points du Bayern.

Les matchs équilibrés
Vainqueur 3-1 au match aller en Ukraine, le Manchester City de Sergio Agüero ou Yaya Touré, sauf tremblement de terre, devrait défendre ses chances en quarts de finale. Même chose pour l’Atlético Madrid cher à Antoine Griezmann, qui est revenu avec un précieux 0-0 de son déplacement sur la pelouse du PSV Eindhoven et qui devrait lui aussi faire partie des sept adversaires potentiels du PSG au prochain tour. Deux équipes contre lesquelles Paris pourrait s’attendre à deux quarts très disputés et indécis sur la feuille. Le constat serait le même si les joueurs de Laurent Blanc venaient à tomber sur le Real Madrid. Certes, les Madrilènes font toujours partie des très gros morceaux mais la double confrontation pendant la phase de poules a montré que les Parisiens n’avaient rien à envier à Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers. A Bernabeu, Madrid s’était même fait bouger comme rarement par des Parisiens qui auraient mérité ce soir-là de l’emporter.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant