Quelle place pour Marvin Martin ?

le
0
Quelle place pour Marvin Martin ?
Quelle place pour Marvin Martin ?

L'histoire a été trop vite pour Marvin Martin. Annoncé comme un futur « crack » après une saison énorme du côté de Sochaux en 2010-11 (4 buts et surtout 17 passes décisives, le meilleur total du championnat) puis un doublé avec les Bleus le 6 juin 2011 face à l'Ukraine, le milieu offensif de 25 ans a bien du mal à confirmer depuis son arrivée à Lille l'été dernier. Après le départ d'Eden Hazard, le LOSC avait décidé de lui confier les rênes du jeu en misant gros sur lui (10 millions d'euros et un contrat de cinq ans). Malheureusement, le Parisien de naissance n'est pas à la hauteur des espoirs placés en lui. De leader technique au FCSM, il passe à un rôle plutôt sombre dans l'entrejeu du club nordiste. La faute à qui ? Rudi Garcia est peut-être responsable.

Brillant à Sochaux, transparent à Lille

A vouloir l'utiliser au sein d'un 4-3-3 où son influence sur le jeu offensif est moindre, le nouvel entraîneur de l'AS Rome a minimisé son impact et réduit son champ d'expression. Associé le plus souvent à Florent Balmont et Idrissa Gueye, le numéro 19 joue forcément plus reculé, une place où sa qualité de passe et sa vision du jeu sont beaucoup moins décisives. Et le résultat est forcément décevant. Avec seulement six passes décisives toutes compétitions confondues, Marvin Martin fait partie du lot des déceptions de cette saison 2012-13. A l'image de son équipe, qui n'a terminé que quatrième et manqué ainsi la qualification pour la Ligue des Champions. Mais l'ancien entraîneur du LOSC n'est pas non plus le seul à blâmer. Le joueur est lui aussi responsable de son semi-échec car le talent ne fait pas tout. En quittant le cocon de son club formateur, le milieu offensif n'a certainement pas mis tous les ingrédients pour réussir au mieux son intégration. Et s'est souvent montré trop timide face à certains coéquipiers comme Dimitri Payet.

Aligné en meneur de jeu avec Girard ?

Un constat qu'a souvent souligné Rudi Garcia la saison passée. « Le talent, il l'a, et chacun joue avec sa personnalité, avait-il déclaré. Mais il y a un moment où c'est aussi une question de prise de responsabilités. Quand vous brillez dans votre club formateur et que vous arrivez au LOSC, un club qui joue le top 5 et où il faut prendre ses responsabilités, car l'équipe a bien tourné les années précédentes, c'est compliqué? » Reste qu'avec le départ de ce dernier et l'intronisation de René Girard, Marvin Martin se voit offrir une nouvelle chance de s'imposer. Et de montrer que ses qualités n'ont pas été surévaluées. Lors du dernier match amical face à Mons, Martin a réalisé des merveilles en position de meneur de jeu dans un 4-4-2 en diamant (ndlr : avec un trident Mavuba-Gueye-Balmont derrière lui). « À titre personnel, j'ai joué en position plus avancée, a confié le Lillois. J'aime bien cette place de numéro 10 derrière les attaquants, même si j'apprécie aussi évoluer plus bas. » Le vrai départ de la carrière de Marvin Martin dans le Nord ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant