«Quelle joie, pleure-t-on place Saint-Pierre. Nous avons un nouveau berger»

le
0
REPORTAGE - Juste après 19 heures, la fumée blanche déchaîne l'enthousiasme de la foule sur la place Saint-Pierre. À 20 h 12, elle exulte : «Viva il papa !»

Comme un brasier, la foule s'enflamme d'un seul c½ur: le lourd velours rouge de la loggia des Bénédictions vient de s'ouvrir. Les cris, les pleurs et les applaudissements retentissent avant de s'évanouir pour entendre le célèbre «Habemus papam!». Le nouveau pape paraît au balcon. Francesco, 266e successeur de Pierre. Les fidèles exultent. La place du bâtisseur de l'Église est une marée d'âmes en liesse, sous une forêt de parapluie. On scande son prénom, on applaudit à tout rompre, on crie «Viva il papa!»

«Mamma mia, quelle émotion!», répète en boucle une Italienne en essuyant ses lunettes. «Francesco, c'est ça?», interroge Paolo venu avec un groupe d'amis italiens. «Un Argentin?», se questionne-t-on encore. «Un jésuite», assure un autre qui vient d'appeler la famille restée devant les informat...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant