Quelle influence les achats des étrangers ont sur le prix de l'immobilier

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - «L'idée reçue que des achats massifs en provenance de l'étranger est l'une des causes de la hausse des prix immobiliers puis de leur résistance à la baisse est contredite par l'analyse des données notariales», précise d'emblée la note de conjoncture. 

En effet, les étrangers non-résidents (qui peuvent être de nationalité française) «constituent moins de 2% des acquéreurs sur la période 2009-2013
: 2% en province et 1% en Ile-de-France, mais leur proportion monte à 3% à Paris». Néanmoins, ils peuvent jouer un rôle important localement. Au palmarès des départements qui en comptent la plus forte proportion, on trouve les Alpes-Maritimes (12%), suivi par la Creuse (11%), la Dordogne (10%) et la Haute-Savoie. 

Dans les régions proches des frontières, les nationalités riveraines sont souvent prépondérantes, ajoutent les notaires :
«suisse dans les Alpes, italienne dans le sud-est, ibérique dans le sud-ouest, belge au nord-est». En Ile-de-France, «les italiens sont les plus nombreux (25%), loin devant les ressortissants des Etats-Unis (5%)». Enfin, «les britanniques ne dominent plus que dans un grand quart nord-ouest, tandis que la présence des allemands [?] est faible».

Source

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant