Quelle différence entre un engagement de caution simple et un engagement de caution solidaire ?

le , mis à jour le
0

Se porter garant pour quelqu'un d'autre n'est pas toujours plaisant, mais c'est une garantie solide, qui débloque souvent un prêt, et donc une situation. Les banques distinguent deux types de caution : la caution simple et la caution solidaire, et privilégient la seconde.

Différence entre caution simple et solidaire
Différence entre caution simple et solidaire

Une caution solidaire plus rapide

Dans le cas d'un emprunt (surtout pour un emprunt à long terme, comme dans l'immobilier), il arrive que des difficultés financières apparaissent, et avec elles des impayés.
Lorsque la banque se rend compte que des mensualités ne lui ont pas été versées, elle commence par vous adresser un simple rappel. Après quoi, elle peut vous mettre en demeure, c'est-à-dire utiliser la loi pour constater le non-paiement et vous rappeler une nouvelle fois à l'ordre.
Dans le cas où quelqu'un s'est porté garant pour vous, au travers d'une caution simple, ce n'est qu'après vous avoir poursuivi en justice que la banque peut faire appel à votre garant.
Ce qui n'est pas le cas de la caution solidaire : cette fois, dès le premier impayé, la banque a la possibilité de s'adresser au garant.

Quelle formule choisir ?

La plus grande facilité de la caution solidaire amène les banquiers à les réclamer, aux dépens de la caution simple.
C'est particulièrement vrai pour les emprunteurs à risques. Les personnes ayant déjà des prêts en cours sont un bon exemple. Mais d'autres catégories, comme les étudiants, sont aussi concernées, en particulier lorsqu'elles partent faire leurs études loin du domicile familial.
Une remarque : l'engagement d'une caution peut être soumis à une durée déterminée. Mais dans ce cas, il n'est pas possible pour celle-ci d'être résiliée avant son terme. Si la caution se trouve dans l'incapacité de payer, elle peut s'adresser au tribunal d'instance pour demander un meilleur délai de paiement.
Du côté du garant, il n'y a pas de grande différence. Dans les deux cas, un acte dit de « cautionnement » doit lui être remis par le propriétaire. Et dans les deux cas, la banque fera appel à lui par courrier recommandé en cas de besoin.

Trucs et astuces

La rédaction d'un acte de caution est très stricte. Si vous n'y prêtez pas garde, celui-ci sera nul et non accepté par la banque. Pour vous aider à remplir le dossier correctement, des exemples circulent sur le Net. Vous pouvez obtenir plus d'informations sur le site du service public : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F31267.xhtml.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant