Quel serait l'impact du Brexit sur le football britannique ?

le
0
Quel serait l'impact du Brexit sur le football britannique ?
Quel serait l'impact du Brexit sur le football britannique ?

Alors que l'Euro fait un break, l'Europe joue, elle, une partie de son avenir aujourd'hui. En cas de vote "LEAVE" au référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, le pays ferait face à un chantier de réorganisation gigantesque, qui concernerait également le monde du football. Quelles seraient les conséquences d'une sortie de l'Union pour le beautiful game ?

Au Royaume-Uni, c'est le jeudi qu'on vote. Une règle qui remonte au XVIIe siècle, époque où le jeudi était jour de marché, ce qui évitait donc aux électeurs devant se déplacer en carriole de faire le voyage à la ville deux fois dans la semaine. On raconte également que le vendredi, jour de paie, et le week-end furent évités par crainte de voir des votants complètement saouls, et donc peu réfléchis, décider de l'avenir du pays. Ce 23 juin, cette tradition quelque peu désuète tombe à pic, en plein milieu d'un Euro pour lequel les trois home nations sont encore en lice. À un jour du scrutin, le vote "Remain" est devant, avec 51% des intentions de vote selon What UK Thinks. Mais la partie s'annonce serrée, et l'équipe du "Leave" pourrait bien l'emporter dans les arrêts de jeux. Et changer le visage du football britannique.

Réseaux sociaux et propagande


Dans la dernière ligne droite de la campagne, les vieilles gloires des Three Lions se font enfin entendre.
« Nous vivons dans un monde formidable et connecté dans lequel nous sommes plus forts ensemble. Pour ces raisons, je vote Remain. »David Beckham
Mardi, David Beckham postait via Instagram une émouvante photo de célébration avec le King Éric. Le texte donne envie de se faire des bisous : " On était une meilleure équipe grâce à un gardien danois, Peter Schmeichel, au leadership d'un Irlandais, Roy Keane et au talent d'un Français, Éric Cantona. J'ai aussi eu la chance de jouer et de vivre à Madrid, Milan et Paris avec des coéquipiers de toute l'Europe et du monde entier. Ces grandes villes européennes m'ont accueilli moi et ma famille. […] Nous vivons dans un monde formidable et connecté dans lequel nous sommes plus forts ensemble. […] Pour ces raisons, je vote Remain. "


Dans la même veine, en un peu moins calibré, Rio Ferdinand défend lui via Facebook les vertus d'un monde soudé et plus propice au développement personnel de ses enfants. L'ancien…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant