Quel repreneur pour Le Havre AC ?

le
0
Quel repreneur pour Le Havre AC ?
Quel repreneur pour Le Havre AC ?

Après le malencontreux épisode Christophe Maillol de ces derniers mois, le président Louvel ne lâche rien : il cherche toujours un repreneur à son Havre AC. Voici quelques pistes possibles.

  • Xavier Tinel
    Depuis l'arrivée de Christophe Maillol comme un chien dans le jeu de quilles qui sert d'organigramme au Havre AC, le torchon brûlait entre Jean-Pierre Louvel et son président du conseil de surveillance Xavier Tinel, l'un des nombreux opposants à l'ancien vendeur chez Serge Blanco. La semaine dernière, Tinel a claqué sa démission... Pour mieux revenir en force. L'homme d'affaires de 57 ans préparerait actuellement un dossier de reprise du club qu'il présenterait lors de la réunion des actionnaires le 27 mars prochain. Luc Dayan ainsi qu'Alain Roche, qui déclarait récemment que "l'adrénaline d'un club " lui manquait, feraient partie du think tank orchestré par Tinel. Soit respectivement le président du FC Nantes et du RC Strasbourg à la pire période de leur histoire et l'un des plus mauvais responsables du recrutement que le PSG ait jamais connu. Des bases solides, donc.

  • Édouard Philippe
    Et si le repreneur du Havre AC était déjà confortablement assis dans le fauteuil de maire de la ville qui l'accueille ? En février dernier, l'édile UMP s'était exprimé lors des derniers jours de l'affaire Maillol dans le but non feint de faire bouger les choses. "Les conditions de la confiance entre le HAC et l'agglomération seraient difficiles à atteindre si Monsieur Maillol revenait, compte tenu de la façon dont tout ça s'est passé jusqu'à maintenant" avait-il déclaré à France 3. Las des atermoiements du président Louvel, Philippe prend les devants et fait du Havre AC le premier club professionnel entièrement dépendant d'une institution publique. Le peuple havrais goûte peu l'augmentation exponentielle de ses impôts locaux dans le seul et unique but de maintenir au club des joueurs, officiellement agents territoriaux, qui n'ont pas pour autant abandonné leurs salaires de ministres. Philippe se défend : "C'est la faute de Thomas Piketty". Encore un Brésilien qui vient foutre la merde, tiens.

  • Virginie Ledoyen
    Une Ledoyen pour le doyen des clubs français, quoi de plus normal ? Agacée par le strass, les paillettes et le conformisme bourgeois du microcosme du cinéma français, Virginie Ledoyen décide de reprendre le club en compagnie de son compagnon Arié Elmaleh,...







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant