Quel rebond pour Bouygues ?

le
0
©cabinet de conseil Codièse. 
©cabinet de conseil Codièse. 
Lors d'une réunion d'analystes, il y a quelques années, une réponse de Martin Bouygues m'avait
particulièrement frappé. À la question "pourquoi n'avez vous pas, comme nombre de vos concurrents, stabilisé votre développement en investissant dans les parkings et les concessions d'autoroutes?", il avait répondu qu'il se faisait une trop haute idée de la valeur de ses équipes pour les cloîtrer dans la gestion de parkings ou de guichets de péages d'autoroutes. Une génétique singulièreJ'avais tenté alors, pour moi-même, de mieux cerner ce qui distinguait, non seulement les qualités individuelles des membres de la communauté Bouygues, mais aussi leur mode d'organisation dans son ensemble et la manière dont ils abordent la problématique de leur métier. En comparant à ce que je pouvais savoir des autres groupes du secteur, j'avais fini par conclure qu'il y avait bien une sorte de génie propre à l'entreprise.
Faute de mieux, j'ai résumé cela en une capacité exceptionnelle à imaginer, concevoir et construire
des ensembles complexes et uniques à partir de rien, dans toutes sortes d'environnements : au
début, de simples bâtiments puis des quartiers, des villes entières et, parallèlement, des ouvrages
d'art de plus en plus audacieux. En d'autres termes, il s'agit, tout simplement si l'on peut dire, d'une excellente maîtrise de l'ingénierie. En réponse à l'une de mes questions sur l'apparente modestie du groupe aux Etats-Unis,
sauf bien sûr pour l'activité

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant