Quel palais peut-on s'offrir pour le prix d'une star du foot ?

le
0

Alors que le passage du footballeur Paul Pogba à Manchester United établit un nouveau record à 120 millions d’euros, Le Figaro immobilier s’est amusé à convertir le Top 10 de ces transferts en bâtiments. Et voici le résultat.

Si les tarifs des footballeurs s’envolent vers des sommets inconnus comme le montre le stratosphérique transfert de Paul Pogba à Manchester United pour 120 millions d’euros, l’immobilier n’est pas en reste. Voici les immeubles, villas et autres palaces contre lesquels les clubs de foot auraient pu troquer leurs stars du ballon rond.

1. Paul Pogba (Juventus de Turin à Manchester United) pour 120 M €: une villa de 600 m² dans le secteur des milliardaires à Saint-Jean-Cap-Ferrat

Cette minuscule presqu’île située entre Nice et Monaco, refuge des stars et des grandes fortunes, cumule les records. C’est ici que s’est vendue en 2014 pour plus de 120 millions d’euros une villa dont le mètre carré habitable est le plus cher au monde: il dépasse les 200.000 euros. Mais dans cette enclave appréciée des milliardaires, on trouve des résidences de vacances encore bien plus coûteuses. Près de 100 millions d’euros auraient été dépensés rien que pour rénover la somptueuse villa La Fiorentina. Il se dit que son propriétaire a dédaigné une offre de rachat à 500 millions d’euros. Quant à la villa Maryland appartenant au cofondateur de Microsoft, Paul Allen, elle vaudrait aujourd’hui plus de 300 millions. Il y a 25 ans, elle n’en valait encore que 15 millions même si énormément de travaux ont été entrepris depuis. Non loin de là, la villa des Cèdres est évaluée à 300 millions également et c’était l’un des joyaux du groupe Grand Marnier, récemment vendu.

2. Gareth Bale (Tottenham à Real Madrid, 2013) pour 100 M€:un luxueux village de vacances à la Barbade

Si le Real avait été plus fan de Rihanna que de l’international gallois, il aurait pu s’offrir pour le même tarif le très select club de vacances Royal Westmoreland. Non seulement le lieu inclut 225 logements et un terrain de golf dans cette ravissante île des Caraïbes, mais en plus il permet d’être quasiment voisin plus célèbre ressortissante de ce micro-état: la chanteuse Rihanna. Pour en savoir plus, retrouvez notre article ici.

3. Cristiano Ronaldo (Manchester United à Real Madrid, 2009), soit 94 M€: le penthouse de Donald Trump à Manhattan.

Un arrogant chasse l’autre. En lieu et place de Ronaldo, le Real aurait pu s’offrir le modeste et discret penthouse de Donald Trump à Manhattan. Ce triplex de 3000 m² dans un style Louis XIV revisité à la sauce Trump ne lésine pas sur les dorures. Retrouvez ici notre article qui lui était consacré.

4. Neymar (Santos à Barcelone, 2013) pour 86 M€: un vaste hôtel londonien: le Park Inn Heathrow

Un peu moins glamour que les précédentes transactions (mais sans doute plus rentable): le Barça aurait pu s’offrir cet hôtel d’aéroport au lieu de Neymar. C’est le groupe Axa Real Estate qui s’est offert cet établissement 4 étoiles en 2014 pour 72 millions de livres sterling. À ce tarif, il récupère 895 chambres ainsi qu’un centre de conventions. Mais l’acheteur prévoyait aussi d’y rajouter 16 millions d’euros de travaux. Neymar, au moins, était directement opérationnel.

Luis Suarez (Liverpool à Barcelone, 2014) pour 81 M€: un palace viennois

Le Barça s’offre un attaquant uruguayen à 81 millions mais pour ce prix-là les fortunes du Golfe préfèrent en ce moment investir dans les palais de la capitale autrichienne. C’est un groupe émirati dirigé par Khalaf Ahmad Al Habtoor qui vient de racheter pour un peu moins de 80 millions d’euros, l’hôtel Imperial adresse emblématique de Vienne. Au programme: marbre et dorure pour ce palace de 138 chambres -dont 59 suites-, surplombant le Ring, mythique boulevard de la capitale.

6. James Rodriguez (Monaco à Real Madrid, 2014) pour 75 M€: un modeste village de pêcheurs

Sur le papier, ce «modeste» village de sept maisons, situé aux États-Unis dans les Hamptons, semble peser moins que le milieu offensif colombien James Rodríguez. Et pourtant, ils s’affichent tous deux au même tarif. Il est vrai que cet ensemble immobilier de caractère a bénéficié d’un illustre propriétaire: Andy Warhol. Et il a accueilli des personnalités prestigieuses telles que le chanteur des Rolling Stones Mick Jagger, Jackie Onassis, Elizabeth Taylor et le Beatles John Lennon. Un ensemble à redécouvrir ici.

6. Angel Di Maria (Real Madrid à Manchester United, 2014) pour 75 M€: l’ex-villa de Versace

En 2014, le Real aurait pu hésiter entre Angel di Maria et la villa du couturier Gianni Versace qui venait d’être mise en vente l’année auparavant au même prix. Le club de foot a bien fait de s’abstenir, la demeure devant laquelle le couturier italien avait été assassiné en 1997 n’a jamais trouvé preneur à ce prix. Cette fastueuse demeure construite dans les années 30 à Miami a finalement été vendue aux enchères pour «seulement» 41,5 millions de dollars, soit 37,7 millions d’euros, la moitié du prix escompté à l’origine. Découvrez ici notre diaporama.

6. Zinedine Zidane (Juventus Turin à Real Madrid, 2001) pour 75 M €: un hôtel particulier de 3200 m² à Neuilly

Pour le transfert de l’icône française du Mondial 1998, il fallait forcément une transaction française. Pour 75 millions d’euros, elle n’a toujours pas été finalisée mais elle permettra à l’heureux acquéreur de disposer d’un impressionnant hôtel particulier de 3200 m², à Neuilly-sur-Seine, face au bois de Boulogne. Dans ce secteur ultrarecherché où vivent notamment des voisins comme Liliane Bettencourt, cette propriété d’une fortune russe offre des prestations très haut de gamme. Selon le réseau Sotheby’s qui commercialise le bien, son propriétaire «ne se sent plus le bienvenu» sur le territoire français.

9. Kevin De Bruyne (Wolfsburg à Manchester City, 2015) pour 74 M €: la rénovation de la gare du Nord à Paris

L’immobilier, c’est cher à l’achat mais il ne faut pas oublier l’entretien. Ainsi, pour le prix de l’arrivée du milieu de terrain belge Kevin de Bruyne à Manchester, la Sncf financera jusqu’en 2018 le coût de la rénovation de la gare du Nord démarrée en 2015. Le footballeur pourra en profiter aussi bien pour emprunter le Thalys vers son pays natal ou l’Eurostar vers son nouveau pays d’adoption. Voir les détail du chantier, ici.

10. Raheem Sterling (Liverpool à Manchester City, 2015) pour 69 M €: un duplex avec vue sur le port de Hong-Kong

Pour le montant dépensé dans ce dernier transfert, le club de Manchester City aurait pu s’acheter l’un des plus beaux logements de Hong-Kong. Moyennant 140.000 euros le m² pour un chèque de près de 70 millions d’euros, l’acheteur s’est offert un duplex au 46e étage avec une incroyable vue plongeante sur le port. L’appartement devient ainsi la résidence la plus chère de l’ex-colonie britannique et peut-être même d’Asie, selon la presse locale. Redécouvrez-le ici.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant