Quel livret privilégier pour faire face aux imprévus ?

le
0

Les livrets d'épargne ont beau voir leur taux d'intérêt fondre, ils restent une solution intéressante pour faire face aux coups durs. Livret réglementé ou non, lequel choisir ?

Les livrets réglementés

Le rendement et le plafond des livrets d'épargne réglementés sont fixés par l'État. Les fonds placés sont disponibles à tout moment, et les intérêts sont exonérés d'impôt et de prélèvements sociaux. Un livret A (rémunéré à 0,75% et plafonné à 22 950€) et un livret de développement durable (0,75% et 12 000€) peuvent être ouverts sans conditions de ressources. Les personnes ayant déclaré moins de 19 255€ de revenus en 2014 peuvent en plus ouvrir un livret d'épargne populaire (1,25% et 7 700€).

Les « super livrets »

Les livrets non réglementés, aussi appelés « super livrets », échappent à toute régularisation du gouvernement. Proposés par les banques en ligne, ils se caractérisent généralement par une rémunération supérieure à celle des livrets réglementés, ainsi qu'une absence de plafond et de conditions de ressources. L'épargne reste disponible, mais les intérêts sont soumis aux impôts et aux prélèvements sociaux.

Quelle solution choisir ?

Si leur taux d'intérêt paraît à priori plus intéressant, il convient de prendre en compte la fiscalité moins avantageuse des super livrets. Par ailleurs, la rémunération de ces produits a tendance à plonger depuis la mise en place de la politique monétaire accommodante de la BCE en 2015. En souscrivant à la fois un livret A et un LDD, on peut épargner jusqu'à 34 950€, ce qui est largement suffisant pour faire face aux aléas de la vie.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant