Quel ISF pour le gagnant de l'Euro Millions ?

le
0
DR
DR
(lerevenu.com) - Il y a au moins une personne qui se souviendra toute sa vie du 13 novembre 2012. Un joueur de la région Paca a, en effet, coché les cinq bons numéros et les deux «bonnes étoiles». Résultat : il a gagné 169,84 millions d'euros et bat le précédent record détenu depuis 2011 par un joueur du Calvados qui avait empoché 162 256 622 euros. Il lui reste désormais soixante jours pour se faire connaître et retirer son chèque.

Cet heureux gagnant n'échappera pas à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), même s'il retire son chèque après le 1er janvier 2013. En effet, «l'intéressé est titulaire d'une créance liquide et exigible, comme le précise un fiscaliste professionnel, dont le fait générateur n'est pas l'encaissement». En l'absence de détail sur sa situation familiale et patrimoniale, le montant théorique de son ISF devrait s'élever, toutes choses égales par ailleurs, à 849 185 euros. Si la contribution exceptionnelle sur la fortune devait être reconduite, il convient d'ajouter 2 130 146 euros, soit un total de 2 979 331 euros.

Voici les dix conseils, préconisées par la Française des jeux, si vous deviez gagner une somme d'argent importante :
1. Déposer son chèque au plus tôt : la place toute désignée d'un chèque bancaire est à la banque.
2. Faire un premier placement d'attente : tant que vous n'êtes pas sûr de vos choix personnels ou financiers, demandez à votre banquier des placements d'attente pour ne pas laisser «dormir» votre argent.
3. Prendre le temps de la réflexion : réfléchissez, recensez vos envies, vos besoins mais ne prenez pas à la hâte des décisions que vous pourriez regretter par la suite. Ce temps de réflexion est important et il vous appartient.
4. Se faire plaisir : le temps de la réflexion ne doit pas pour autant vous empêcher de laisser éclater votre joie et de prendre conscience de votre gain. Faites vous un petit plaisir qui soit en rapport avec le montant de votre gain. En bref, profitez sans dilapider.
5. Identifier ses besoins et hiérarchiser ses objectifs : avant d'envisager tout placement, il est indispensable de définir vos objectifs, c'est-à-dire l'utilité patrimoniale des sommes gagnées. Posez-vous la question suivante : comment voulez-vous utiliser votre nouvelle richesse ?
6. Évaluer son futur niveau de vie : quelle que soit l'importance de votre gain, ne sous-estimez pas vos nouvelles dépenses et prévoyez les revenus nécessaires pour y faire face.
7. S'entourer de partenaires spécialisés : qu'il soit notaire, conseil en gestion de patrimoine, avocat, il vous aidera à bâtir l'architecture de votre patrimoine adaptée à votre style de vie et à vos objectifs. Pour choisir vos interlocuteurs, privilégiez la neutralité d'une personne extérieure à votre entourage et faites jouer la concurrence.
8. Se méfier des propositions alléchantes : vous voici plus courtisé que jamais, mais attention aux propositions alléchantes qui promettent des rendements extraordinaires. Il n'y pas de placements miracles en économie. Préférez toujours un produit largement connu et ne choisissez que des formules qui vous paraissent claires.
9. Diversifier les investissements : nul ne peut garantir à long terme l'évolution d'un placement. En diversifiant vos placements, vous réduisez l'impact que la chute d'un cours peut avoir sur l'ensemble de votre portefeuille.
10. Changer de vie? mais en douceur : à quelques spécificités près, l'expérience d'un gagnant ressemble beaucoup à celle d'une personne partant à la retraite. Certains trouvent tout de suite leur équilibre, d'autres ont besoin de plus de temps. Optez pour une évolution en douceur et préparez vos changements éventuels.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant