Quel défaut de votre conjoint(e) vous pousserait à la rupture ?

le
0
Quel défaut de votre conjoint(e) vous pousserait à la rupture ?
Quel défaut de votre conjoint(e) vous pousserait à la rupture ?

Marie Morvan

21 ans, étudiante

Strasbourg (67)

« Qu'il n'accepte pas mon indépendance. J'ai ma conception de la liberté et je souhaite que mon compagnon la respecte. Il y a une place pour le couple et une place pour ma vie même si les deux sont liés. Je ne veux plus de relation obsessionnelle, je les trouve toxiques et dangereuses. Pour le reste, les défauts, si on aime la personne, on peut les accepter avec un peu de compréhension. »

 

Julien Poulizac

33 ans, décorateur

Vilennes-sur-Seine (77)

« La perte de l'amour. Rien d'autre n'est insurmontable dans un couple à partir du moment où l'on communique bien. Le reste, ce ne sont que des prétextes, du bla-bla. Je suis en couple depuis quinze ans et j'ai bien entendu connu des crises. Mais elles se sont toutes réglées en discutant avec ma femme. Si l'on s'aime, il n'y a pas de soucis. C'est trouver cet amour et cette harmonie qui est difficile. »

 

Chantal Leis

53 ans, infirmière

Paris (XVIIIe)

« L'égocentrisme de mon compagnon. J'en ai été victime il y a quinze ans dans ma précédente relation et plus jamais je ne l'accepterai chez un homme qui partage ma vie. Après, je dirai la routine du quotidien. Mais j'ai réglé le problème en ne vivant pas avec mon ami. Il n'est pas loin, il vit à Boulogne, mais on ne se retrouve que lorsqu'on en a envie. Cela nous évite bien des soucis. »

 

Gildas Hennequin

42 ans, cuisinier

Château-Thierry (02)

« L'adultère. C'est la ligne rouge absolue à ne jamais franchir. En second lieu, je dirais que dépenser l'argent du couple de façon déraisonnable et maltraiter mes enfants sont les deux autres motifs de licenciement. Un couple doit être fidèle, gérer ses dépenses et s'occuper au mieux des enfants. Les défauts, les petites disputes du quotidien, ce n'est rien. Il en faut d'ailleurs, ça met du sel dans le quotidien. »

 

Zeynep Huth

22 ans, sans emploi

Sarreguemines ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant