Quel casting pour le film de Jamie Vardy?

le
0
Quel casting pour le film de Jamie Vardy?
Quel casting pour le film de Jamie Vardy?

Jamie Vardy l'a dit cette semaine sur l'antenne de la BBC. Il veut que l'humoriste britannique James Corden interprète son rôle dans le film en préparation sur sa vie. Un gars dont la physionomie se rapproche plus de ton pote qui bouffe un peu trop de kebab que d'un footballeur affuté. Mais Jamie le sait, au cinéma, l'apparence doit s'effacer derrière l'authenticité. De quoi imaginer quels acteurs célèbres pourraient jouer les premiers rôles de son biopic. Le tout, histoire de bien suivre l'exemple de Jamie, sans se préoccuper une seule seconde des dissemblances physiques, bien entendu.

Jamie Vardy: James Corden


Le choix de Jamie et la caution fraîcheur de son futur biopic. James Corden a une filmographie toute moisie où l'on trouve de gigantesques navets comme Lesbian Vampire Killers ou Les Trois Mousquetaires 3D. Un film dont l'action est censée se dérouler au XVIIe siècle et où l'on peut voir des galions voler comme des hélicoptères. Bon, ok. Mais qui croyait en Jamie quand il a été recruté de cinquième division pour jouer en Championship ? Personne. D'autant plus que Jamie, qui s'est un peu calmé sur la binouze mais n'hésite pas à s'envoyer des verres de Porto les veilles de match, a bien compris que Corden était comme lui, un sacré déconneur. Si Vardy, en footballeur décomplexé, a fini meilleur buteur de Premier League dès sa seconde saison dans l'élite, Corden, lui, à même pas quarante piges, s'ambiance régulièrement avec des célébrités de l'envergure de Michelle Obama, Stevie Wonder ou Britney Spears, le temps d'un petit road trip en voiture, pour le compte de son émission TV Carpool Karaoke. Tout ça pour dire que Jamie Vardy a vu juste en optant pour James Corden. Et ce n'est pas quelques kilos en trop qui devraient le faire changer d'avis.


Claudio Ranieri : Morgan Freeman


Des parcours et des têtes de darons. Pour Claudio comme pour Morgan, les sentiers de la gloire ont longtemps semblé hors de portée. Freeman a dû faire, des années durant, le mariole dans The Electric Company, un programme éducatif américain pour enfants complètement kitsch, avant de percer sur grand écran. Claudio, lui, se traine longtemps une réputation de petit rigolo en raison de ses passages contrastés à Chelsea, où il se fait éliminer par l'AS Monaco en C1, puis à la Juventus Turin, où José Mourinho passe son temps à le traiter à demi-mot de mongolien en conférence de presse. À soixante piges passées, ils remporteront pourtant l'Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour l'un, la Premier League pour l'autre.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant