Quel avenir pour Steven Gerrard ?

le
0
Quel avenir pour Steven Gerrard ?
Quel avenir pour Steven Gerrard ?

Comme pour toute belle aventure, la fin est douloureuse. Steven Gerrard, après plus de 15 ans de bons et très loyaux services, quittera Liverpool pour un avenir plus incertain. Mais celui-ci pourrait réserver bien des surprises.

  • Un crochet en MLS
    "Je vais continuer à jouer, et même si je ne peux pas confirmer où ce sera, je peux affirmer que je ne jouerai jamais contre Liverpool ". Le communiqué de Stevie ne laisse que peu de place aux doutes. A moins d'un exil incertain en Inde, ou dans une sombre province finissant en –stan, l'avenir a pour nom MLS. Un eldorado plutôt sympa, qui a le mérite d'offrir quelques chèques bien garnis sans couvrir de honte sportive les légendes qui traversent l'Atlantique. Thierry Henry, David Beckham ou Robbie Keane en savent quelque chose. Dès lors, quelle meilleure destination que Seattle, ou un certain Djimi hésite encore sur la suite à donner à sa carrière ? En plus de redonner le gout de jouer au Français, le Captain constituerait une arme de choix chez des Sounders qui n'ont pu dépasser les demies cette saison. Une opportunité toute trouvée, à base de chiches des 35 mètres et de CSC improbables. Le spectacle à l'état pur.

  • Intégrer le staff de Liverpool plus tôt que prévu
    Parti en mai, revenu en août. Comme une ex que l'on ne peut se résoudre à abandonner en pleine détresse sexuelle, Steven retrousse les manches après les chaleurs de l'été. Brendan Rodgers décrié après la 13e place des Reds en partie due au replacement de Mario Balotelli au poste de latéral gauche, le banc d'entraineur n'attend qu'un homme de trempe pour redresser la barre. Malgré quelques hésitations, justifiées par son manque d'expérience, Gerrard accepte la charge de coach et fait quelques choix forts dès la rentrée. Exits Coutinho, Allen, ou en Sturridge, ces petites choses fragiles installées pour produire "du beau jeu", et retour des tueurs aux jambes aiguisées. Jamie Carragher rappelé en défense centrale, les autres membres de l'effectif ont désormais pour obligation de salir 87% du short fourni à chaque rencontre. Si les intendants tirent la gueule, les résultats sont là. A l'issue d'une saison pleine, Liverpool joue le titre lors de la dernière journée contre Everton. Ayant eu la présence d'esprit de s'inscrire sur la feuille de match, Gerrard entre à la 83e pour tirer un penalty qui donnerait l'avantage et le trophée aux siens. Un frappe de mule, côté droit, un coup de poing rageur sur l'écusson, des larmes : Stevie G vient de conjurer le sort.







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant