Quel avenir pour les relégués ?

le
0
Quel avenir pour les relégués ?
Quel avenir pour les relégués ?

Depuis 2010, les équipes éjectées de la Ligue 1 ont connu des fortunes diverses. Entre scénarios catastrophes et arrivée de la poule aux œufs d'or, petit tour d'horizon de ce qui pourrait attendre Evian, Metz et Lens à partir de juillet prochain.

Scénario 1 : ils ont sombré

Grenoble Foot 38 (2010)

Quitter la Ligue 1 pour la Ligue 2, c'est une petite mort pour n'importe quel club. Mais dans certains cas, ce n'est que le début d'emmerdes bien plus importantes. Pour Grenoble Foot 38 par exemple qui, en 2008-2009, retrouve la Ligue 1 après 45 ans d'absence. Après une 13e place inespérée lors de son premier exercice au plus haut niveau, le GF38 enchaîne 11 défaites consécutives au début du second et finit logiquement dans la charrette en mai. Et vu l'accumulation de poisses sur 10 mois en 2009-2010, les Isérois se disent qu'ils ont mangé leur pain noir. Alors que ce n'était que l'entrée : les Grenoblois réussissent l'exploit de finir derniers de Ligue 2 en mai 2011, puis des difficultés financières leur valent une relégation administrative en CFA en juillet. Le 4. Le lendemain, le club dépose le bilan et se voit " placé " en CFA 2, réussissant le tour de force d'une triple relégation dans la même saison.

Le Mans (2010)

Une histoire tout aussi triste s'est produite au Mans. Fort d'une stabilité de cinq saisons en Ligue 1 entre 2005 et 2010, le club de la Sarthe voit grand et se fait construire un stade flambant neuf, la MMA Arena, afin de nourrir ses ambitions. Sauf que la relégation en 2009-2010 est suivie d'un échec industriel : le club tente un ALL-IN pour remonter en Ligue 1 directement et échoue sur la 4e marche pour un goal average de -4 par rapport à Dijon. Quatre petits buts qui plombent le Mans et l'obligent à vendre ses meilleurs éléments comme Corchia ou Lamah. Affaibli, le club arrache son maintien in-extremis sur le terrain lors de la saison 2012, tout en évitant la relégation administrative, après un appel auprès du CNOSF. L'inéluctable n'est repoussé que d'un an avec un déficit toujours plus important lors de la saison 2012-2013. Relégué sportivement, Le Mans est alors pris dans un tourbillon administratif entre relégation par la DNCG en Division d'honneur, des appels pour remonter en CFA puis National, et finalement une liquidation judiciaire en octobre 2013. Depuis, le club tente de se reconstruire à son rythme, en CFA 2...

Boulogne (2010)

Visiblement, il n'y a pas que l'équipe de France de football qui était maraboutée lors de l'année 2010. Troisième équipe reléguée de Ligue 1 de la saison, Boulogne a connu une…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant