Quel avenir pour les dissidents élus ?

le
0
Exclus pour s'être présentés aux législatives contre l'avis de leur parti, les députés dissidents ont bon espoir d'être réintégrés.

Que faire des députés dissidents élus dimanche à l'Assemblée? La question de la réintégration de ces candidats exclus pour s'être présentés contre l'avis de leur parti est désormais posée. Première étape d'une possible réhabilitation, l'intégration dans un groupe à l'Assemblée, dont les compositions seront annoncées fin juin. Pour le PS, il sera difficile de se passer de ses dix dissidents élus: c'est très précisément le nombre de députés qu'il lui manque pour disposer à lui seul de la majorité absolue, fixée à 289 sièges.

Avec l'accord du futur président du groupe socialiste, ils devraient être intégrés au groupe au titre de députés «apparentés», qui comptent dans le calcul des sièges accordés aux groupes dans les commissions. Lors de la dernière mandature, le groupe socialiste radical et citoyen (SRC) en comptait 18, dont René Dosière, qui avait été élu en 2007 sans l'investiture socialiste. Il avait rejoint le groupe sans pour autant ré

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant