Quel avenir pour les Bourses émergentes ?

le , mis à jour le
1
Une hausse du taux directeur de la Fed accentuerait la défiance sur les émergents (Match amical le 8 septembre entre les Etats-Unis et le Brésil ©Don Emmert / AFP)
Une hausse du taux directeur de la Fed accentuerait la défiance sur les émergents (Match amical le 8 septembre entre les Etats-Unis et le Brésil ©Don Emmert / AFP)

Dans l’attente de la décision de la Réserve Fédérale le 17 septembre de relever ou non son taux directeur, l’agence Standard & Poor’s a participé au stress des Bourses mondiales, en réduisant la note attribuée à la dette du Brésil, de BBB- à BB+, le pays gagnant le statut d’emprunteur “spéculatif” (junk bond). 

La nouvelle a provoqué une baisse supplémentaire de 2,4% du real contre euro (-26% depuis le début de l’année). Des sociétés exposées au marché brésilien ont accusé le coup en Bourse: Edenred, Casino, Aperam, Arcelormittal, Vallourec, Carrefour, Technip ont perdu le 10 septembre entre 3% et 6%. 

Mais l’ensemble de la cote a suivi, car la nouvelle alimente les craintes des investisseurs d’un engrenage infernal dans les pays émergents fragilisés par la chute des matières premières et confrontés à une fuite des capitaux. L’indice MSCI Emerging Markets a ainsi chuté en euros de 20% en trois mois. 

Bhanu Baweja et Manik Narain chez UBS évoquent « une nouvelle et dangereuse phase » pour les marchés émergents. Ces dernières années, les pays émergents ont rencontré des difficultés croissantes à générer des profits, alors qu’ils sont parvenus à servir leur dette grâce à la solidité des comptes publics.

Mais la faiblesse du commerce international et de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le samedi 12 sept 2015 à 08:18

    Le problème (hormis la corruption et le pillage organisé de leur pays par les dirigeants), c'est l'évolution du prix des matières premières : notamment le pétrole, qui déstabilise la situation financière des pays dits émergents qui ont à faire des investissements coûteux de structure à retour sur investissement très long et de production de produits à destination des marchés intérieur ou extérieur pour équilibrer la balance des comptes conditionnés par le niveau d'éducation des populations