Québec : union sacrée contre la loi d'exception

le
0
Collectifs étudiants, syndicats et avocats s'unissent pour attaquer en justice un texte qui restreint le droit de manifester.

De notre envoyé spécial à Montréal

«Abusive», «illégitime», «liberticide», les qualificatifs rageurs abondent au sujet de la loi d'exception votée le 18 mai par le Parlement du Québec, qui restreint considérablement certaines libertés pour une durée temporaire, jusqu'au 1er juillet 2013. Votée dans la précipitation pour mettre un terme aux manifestations étudiantes, elle a eu pour effet d'entraîner dans la rue des milliers de Québécois en colère et de transformer un conflit visant les frais de scolarité universitaires en «révolution des casse­roles»contre le gouvernement de Jean Charest (Parti libéral, conservateur), à l'origine du projet de loi.

Les réserves du bâtonnier

Elle fait désormais l'objet de deux requêtes en justice, l'une pour nullité, l'autre pour sursis d'exécution, par un collectif d'associations étudiantes, syndicales et communautaires, qui la jugent inconstitutionnelle au regard de la Charte canadienne, la loi fondamentale du pays.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant