Québec : retour au pouvoir sur le fil des souverainistes

le
0
Le Parti québécois (PQ) a remporté les législatives de mardi sur le fil du rasoir. Si les libéraux du premier ministre Jean Charest ont été battus, le PQ ne formera qu'un cabinet minoritaire. Pauline Marois devient la première femme chef de gouvernement de l'histoire de la province.

Le suspense aura duré jusqu'à la dernière minute. Les souverainistes reviennent au pouvoir après neuf années de purgatoire, au Québec. L'ambiance était euphorique mardi soir au Métropolis, la grande salle de concerts montréalaise où s'étaient réunis les militants indépendantistes.

C'est une victoire en demi-teinte. Elle n'est pas suffisante pour que la chef du PQ et future première ministre Pauline Marois puisse former un gouvernement majoritaire. Selon des résultats non définitifs (à 23h Montréal - 5 h du matin heure française), le PQ obtient 32 % des voix, contre 31 % au Parti libéral, 27% à la CAQ (Coalition avenir Québec) et 6 % à Québec solidaire (gauche).

L'échiquier politique québécois est traditionnellement dominé par deux partis, le Parti québécois et les libéraux. Cette fois, deux jeunes mouvements, la CAQ et Québec solidaire (QS) ont joué les trouble-fêtes. La CAQ a divisé le vote libéral. QS a fractionné le vote souverainiste. Malgré le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant