Que vient faire Brendan Rodgers au Celtic ?

le
0
Que vient faire Brendan Rodgers au Celtic ?
Que vient faire Brendan Rodgers au Celtic ?

À 43 ans, l'entraineur nord-irlandais connaitra sa cinquième expérience comme manager principal. Après trois saisons et trois mois en dents de scie à Liverpool, le revoilà chez un monstre du football britannique. Un ogre qui n'arrive plus à se contenter de marcher sur la concurrence nationale.

Depuis son limogeage du poste de manager des Reds en octobre dernier, Brendan Rodgers a eu le temps de prendre du recul sur le football et sa vie d'homme. "Incroyablement déçu de quitter Liverpool" mais "honoré et privilégié d'avoir pu entrainer l'un des plus grands clubs pendant trois années", l'entraineur nord-irlandais quittait le Merseyside pour finir la saison de façon sabbatique. Durant ces quelques mois, Brendan a tapé des swings à Dubaï pour des oeuvres caritatives, couru le marathon de Belfast et même fait sa demande en mariage à Charlotte Searle à Times Square - 68 jours après le divorce avec son ex-femme. Entre temps, la Chine et son argent en masse sont venus toquer à sa porte, promesse de salaires mirobolants à l'appui. Alors Brendan a réfléchi à la suite qu'il aimerait donner à sa carrière. L'exil fortuné, au risque de rester sur un échec sur le Vieux Continent, ou un nouveau challenge britannique. En bon homme de caractère, son coeur a penché vers l'offre du Celtic FC, son affluence moyenne de 44 849 Bhoys et sa réputation européenne à restituer.

Une équipe Malmö-ner en Europe


"Je suis très fier, c'est vraiment un grand honneur pour moi. J'ai suivi le Celtic toute ma vie, et avoir l'opportunité fantastique de faire partie d'un tel club, c'est un rêve devenu réalité." S'il s'agit d'un rêve pour le quadragénaire, cela ne s'annonce pas aussi facile qu'il y parait. A la recherche d'un successeur à Ronny Deila depuis la communication de son départ mi-avril, le board du club a rapidement jeté son dévolu sur l'ancien tacticien de Swansea. "J'ai rencontré Dermot (l'actionnaire majoritaire du club, ndlr) et Peter Lawwell (directeur général) à Londres. Ils souhaitaient sincèrement que j'entraine leur équipe. Je pouvais voir l'envie et la passion dans leurs yeux", explique-t-il lors de sa première conférence de presse. Durant cette planification à trois, le contrat de Rodgers est statué : 12 mois de travail contre un chèque d'environ 2,3 millions de livres. En cas de fiasco, la direction n'aura ainsi pas à payer de lourde prime de licenciement.

Même si les ambitions n'ont pas été officiellement annoncées, il devra faire copieusement mieux que son prédécesseur norvégien qui n'a glané que trois titres en deux saisons.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant