Que risque vraiment BNP Paribas ?

le
11
La BNP devrait écoper d'une amende record pour avoir violé des embargos américains.
La BNP devrait écoper d'une amende record pour avoir violé des embargos américains.

Le couperet se rapproche pour BNP Paribas. Selon le Wall Street Journal, la plus grande banque française serait proche d'un accord avec la justice américaine pour éviter des poursuites au pénal pour avoir violé des embargos américains sur l'Iran, le Soudan et Cuba. Dans son édition de lundi (payant), le quotidien financier américain affirme que l'établissement de la rue d'Antin va être contraint d'accepter une amende record de 8 à 9 milliards de dollars pour avoir maquillé 30 milliards de transactions effectuées entre 2002 à 2009 depuis des filiales étrangères, notamment en Suisse, en violation de la loi américaine. BNP a continué à traiter en dollars avec des entreprises pétrolières et des agences gouvernementales soudanaises pendant plus de cinq ans, au moment où le régime était accusé de "génocide" par le gouvernement américain. Des transactions licites si elles avaient été effectuées en euros, mais pas en monnaie américaine, puisque les États-Unis les avaient interdites. "D'un point de vue américain, c'est bien plus grave que si BNP avait encouragé l'évasion fiscale. Cela signifie qu'elle a contourné la politique étrangère des États-Unis et la lutte contre le terrorisme", souligne un analyste du secteur bancaire pour expliquer l'inflexibilité de la justice outre-Atlantique. Une amende absorbable Malgré le chiffre colossal avancé, ce n'est pourtant pas tant l'amende que les autres exigences américaines qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berghof le mardi 24 juin 2014 à 20:00

    Les USA sont l'Etat voyou par excellence !!!

  • M4819602 le mardi 24 juin 2014 à 19:11

    La Russie est en Europe pas les USA.Les USA combattent l'Europe économiquement et culturellement depuis des décennies.L'Europe, aux ordres des USA qui a su entretenir la guerre froide, crie haro sur la Russie, qui elle, n'a jamais tenté de nous imposer sa culture ni sa façon de vivre.Maintenant les USA veulent se faire une banque européenne en imposant leurs règles financières dont ils n'observent pas la déontologie. Cherchez l'erreur.

  • nayara10 le mardi 24 juin 2014 à 18:43

    Qui gouverne en UKRAINE ?????...Après ,les SubPrimes ,la manipulation des Taux % ,maintenant le commerce illégale .On les sent bien les Maîtres incontestés du Monde.Ce n'est pas fini,eux commercent avec l'IRAN .....Ce n'est pas fini...

  • mfouche2 le mardi 24 juin 2014 à 16:04

    c est une veritable declaration de guerre des americains. lEurope ne peut pas accepter ça , sinon elle est vraiment morte

  • gstorti le mardi 24 juin 2014 à 16:04

    Être obligé de plaider coupable, pour éviter des sanctions plus lourde, c'est comme quant nos fonctionnaires de la route nous mettent un PV, QUE L.on préfère payer plutôt que contester, car dans ce cas ils quadruple la peine, car ils auront toujours raisons... Quant on dis "E S C R O C S"...

  • guymar le mardi 24 juin 2014 à 15:50

    Si De Gaulle voyait ça!! On va leur donner la somme nécéssaire pour acheter Alstom c'est à mourir de rire heureusent que Poutine est là, il a tout compris lui.

  • nono67 le mardi 24 juin 2014 à 15:27

    on va recuperer cela en infligeant des amendes gigantesques à des sociétés américaines telles que google, amazon , mac do etc qui contournenet allégrement les lois fiscales des pays européens !!!

  • dumont47 le mardi 24 juin 2014 à 15:26

    Ce n'est que justice banquiers = voleurs

  • Karama7 le mardi 24 juin 2014 à 15:25

    La BNP , rien . Par contre les clients ...

  • charleco le mardi 24 juin 2014 à 13:35

    Nous sommes devenus les vassaux des USA.