Que retenir des essais de Barcelone ?

le
0
Que retenir des essais de Barcelone ?
Que retenir des essais de Barcelone ?
Après un premier bloc d'essais à Jerez début février, le petit monde de la F1 s'est retrouvé à Barcelone pour quatre jours de tests en tous genres. Quelle équipe a surpris ? Quelle équipe a du souci à se faire à trois semaines du premier Grand Prix ? Retour sur quatre jours riches d'enseignements.

Même si tout ce que font les écuries de F1 lors des essais de pré-saison est sujet à caution en raison des différents programmes de tests et autres simulations de course, les temps et distance parcourus sont des chiffres importants alors que la première levée de la saison 2015 se rapproche. Si certaines écuries savent déjà où elles vont, d'autres sont apparemment en difficulté et s'attendent à un début de saison difficile.

McLaren-Honda, ça ne s'arrange pas

Déjà en difficulté lors des essais de fin de saison l'année dernière avec une voiture-laboratoire, McLaren continue de connaitre bien des difficultés avec le moteur Honda. Après avoir peiné à bouler 79 tours, soit 349km, en quatre jours à Jerez, l'écurie de Woking a fait à peine mieux à Barcelone. Jenson Button et Fernando Alonso ont bouclé 124 tours, soit 577km. Un programme terminé de manière anticipée en raison de l'accident de l'Espagnol dimanche en fin de matinée, qui l'a envoyé par précaution à l'hôpital. Le principal problème vient du groupe propulseur et de son système de récupération d'énergie cinétique, dont l'isolation ne cesse de poser problème aux techniciens et ingénieurs tant de McLaren que de Honda. Mais ces problèmes à répétition, ajoutés au kilométrage plus que limité de la MP4-30 depuis le début de l'année, ne semblent pas encore inquiéter Ron Dennis, Eric Boullier et leurs pilotes, qui se montrent sans cesse confiants quant à la capacité de réaction de McLaren et visent toujours le succès en Grand Prix dès 2015.

Lotus, retour en forme

Jerez n'avait pas permis à l'écurie d'Enstone de montrer les pas en avant faits avec la E23 Hybrid, désormais motorisée par Mercedes, mais les premiers essais de Barcelone sont autrement plus parlants. Larguée dès les premiers essais en 2014 en raison d'un châssis mal né et d'un moteur Renault loin du compte, Lotus a renoué avec le sommet de la feuille des temps, en plus d'un kilométrage total convenable avec 361 tours bouclés en quatre jours, soit 1680km. Ce retour au premier plan ne semble pas totalement dû au moteur Mercedes greffé à l'arrière de la E23 Hybrid mais aussi à un châssis de bien meilleure qualité. La confiance n'est pas encore de mise du côté de Romain Grosjean et de Pastor Maldonado mais l'espoir de ne pas faire de nouveau une saison comme faire-valoir est réel. Mais, comme pour toutes les écuries, il faudra confirmer à Melbourne, d'autant plus que le meilleur temps signé par Romain Grosjean l'a été fait avec des pneus super-tendres, le temps n'est donc pas représentatif du niveau réel de performance de la E23 Hybrid.

Ferrari, un bilan globalement positif

Une des déceptions de l'année 2014 compte repartir du bon pied en 2015, malgré des ambitions limitées exprimées par le nouveau patron de la Scuderia, Maurizio Arrivabene. Et, après des essais intéressants à Jerez, Ferrari n'a pas cherché la performance à Barcelone, et encore moins un kilométrage extravagant. Les Rouges se sont focalisés sur leur programme propre de développement en vue de la première manche de la saison. Sebastian Vettel a assuré qu'il ne fallait pas tirer de conclusions trop hâtives concernant la SF15-T, quand Kimi Räikkönen, pour lequel la F14-T était à mille lieux de ses préférences de pilotages, affirme que c'est « une voiture très sympa » à conduire. Ferrari semble plus que jamais sur la bonne voie pour retrouver les sommets, ce qui semble affirmer la thèse selon laquelle le principal problème de Ferrari ces dernières années était... Fernando Alonso.

Mercedes fait son bonhomme de chemin

Tenant du titre, mètre-étalon de la F1, Mercedes continue son petit bonhomme de chemin lors de ces essais de pré-saison et on continue de penser que Nico Rosberg, Lewis Hamilton et l'invité de dernière minute Pascal Wehrlein, n'ont pas forcé leur talent au volant d'une W06 Hybrid qui semble déjà aussi redoutable que sa devancière. Si certaines écuries ont joué avec les types de gommes pour brouiller les pistes, et les chronos, Mercedes n'a pas trop caché son jeu, utilisant la plupart du temps les gommes medium fournies par Pirelli. Signe que le développement est encore en cours et que les tests de réglages sont permanents. Mais Mercedes a encore de l'avance, quand bien même la concurrence fourbit ses armes et ne compte pas laisser les Flèches d'Argent transformer le championnat du monde en duel fratricide, comme en 2014. Nico Rosberg a signé le deuxième temps de la semaine à moins de trois dixièmes de la Lotus de Romain Grosjean en pneus medium quand le Français a fait le sien en... super-tendres.

Red Bull, un retour qui demande à être confirmé

Après des essais de Jerez difficiles pour les anciens champions du monde, Red Bull a confirmé que 2015 sera une tout autre histoire par rapport à 2014. Le premier enseignement du côté de l'écurie autrichienne, c'est que Renault a fait un pas en avant avec son moteur qui semble bien plus performant, mais semble toujours en retrait par rapport au bloc Mercedes, voire au bloc Ferrari. Le deuxième enseignement, c'est que la RB11 est déjà fiable puisque l'écurie a bouclé deux simulations de course à Barcelone, soit une série de 66 tours avec seulement des changements de pneumatiques, sans connaître le moindre souci. Le dernier bloc d'essais, toujours à Barcelone, devrait permettre à l'écurie basée à Milton Keynes d'en savoir plus puisque sa monoplace sera mise à jour de manière assez importante en vue de la première course de la saison. Bref, Red Bull est en bien meilleure forme que l'an dernier, mais pas encore à son meilleur.

Williams en confiance, Toro Rosso et Sauber ne font pas parler d'eux

Après une année 2014 qui a vu l'écurie de Grove revenir au sommet avec une pole position et des podiums, Williams compte démarrer 2015 sur les chapeaux de roues. Et la confiance semble de mise du côté de Felipe Massa et Valtteri Bottas, puisque l'écurie n'a pas hésité à dédier le troisième jour d'essais à Barcelone à une seule tâche : les ravitaillements. En tout cas, il semble évident que la FW37 est un pas en avant par rapport à la FW36, ce qui laisse augurer d'ambitions hautes pour Frank et Claire Williams. Chez Toro Rosso, on sent que la priorité n'est pas forcément au développement mais à laisser les deux jeunes pilotes que sont Carlos Sainz Jr. et Max Verstappen rouler autant que possible. Si l'Espagnol a fait quelques erreurs, ce n'est pas le cas du Néerlandais, qui continue d'impressionner le paddock. Chez Sauber, c'est un peu la soupe à la grimace puisque l'écurie suisse a reculé dans la hiérarchie en plus de soucis chroniques au niveau de la boite de vitesse durant le week-end, qui a grandement limité le roulage. Enfin, la performance de Force India est de l'ordre de l'anecdotique puisque l'écurie est venue à Barcelone avec son châssis 2014 en raison d'un retard dans la construction du châssis 2015.

F1 / ESSAIS DE BARCELONE
Classement combiné des quatre jours
1- Romain Grosjean (FRA/Lotus-Mercedes) 1'24''067 (4eme jour - pneus super-tendres)
2- Nico Rosberg (ALL/Mercedes) 1'24''321 (4eme jour - pneus medium)
3- Pastor Maldonado (VEN/Lotus-Mercedes) 1'24''348 (3eme jour - pneus super-tendres)
4- Daniel Ricciardo (AUS/Red Bull Racing-Renault) 1'24''574 (2eme jour - pneus tendres)
5- Kimi Räikkönen (FIN/Ferrari) 1'24''584 (2eme jour - pneus tendres)
6- Felipe Massa (BRE/Williams-Mercedes) 1'24''672 (2eme jour - pneus tendres)
7- Sergio Perez (MEX/Force India-Mercedes) 1'24''702 (2eme jour - pneus super-tendres)*
8- Max Verstappen (PBS/Scuderia Toro Rosso-Renault) 1'24''739 (3eme jour - pneus super-tendres)
9- Lewis Hamilton (GBR/Mercedes) 1'24''923 (2eme jour - pneus medium)
10- Daniil Kvyat (RUS/Red Bull Racing-Renault) 1'24''941 (4eme jour - pneus tendres)

*Force India a participé à ces essais avec son châssis 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant