Que peut-on assurer via son assurance multirisques habitation ?

le , mis à jour le
0

Les experts l'appellent plus souvent par son acronyme : « MRH ». L'assurance multirisques habitation est la forme la plus répandue pour couvrir une habitation, et cela que vous soyez propriétaire ou locataire.

assurance multirisque habitation
assurance multirisque habitation

L'assurance la plus polyvalente pour votre habitat

L'assurance MRH est en effet celle qui permet de couvrir, en un seul contrat, la plupart des dégâts qui peuvent survenir à votre habitat. On compte notamment :

  • • une garantie contre les incendies : celle-ci prend en charge les dégâts dus à un incendie, à une explosion ou à une implosion, et même à la chute de la foudre. Le terme « incendie » a donc une acceptation souvent très large dans les clauses des contrats. A noter que celui-ci peut même prendre en charge les dégâts qui étaient nécessaires à l'extinction du feu ;
  • • une garantie contre les dégâts des eaux : cette clause est plus complexe, puisqu'elle couvre bien souvent les conséquences seules des dégâts des eaux. Ainsi, une construction qui en serait à l'origine risque fort d'être à vos frais ;
  • • le vol, le vandalisme et le bris de glace : il faut faire preuve de prudence face à cette clause. En effet, les assureurs tendent à plafonner l'indemnisation des biens de valeur. Quant au vandalisme, il est probable qu'une indemnité ne vous soit versée que s'il a lieu à l'intérieur de votre domicile ;
  • • les catastrophes naturelles et climatiques : les deux sont nécessairement inclues au contrat. Cette garantie assure notamment contre des évènements comme la grêle.


Il est donc avant tout question d'assurer contre les dégâts matériels, même si la plupart des contrats préviennent contre les dommages immatériels et corporels. Dans le cas d'une location, le propriétaire ferait bien de vérifier qu'il assure également ce qui pourrait arriver à son locataire.

Quid des extensions de garanties ?

Toutes les garanties citées ci-dessus ne sont pas incluses nativement dans le contrat. Certaines font l'objet d'extensions.

Par exemple, dans le cas d'un incendie, il y a peu de chances que les dommages extérieurs, et en particulier le jardin, ne puissent faire l'objet d'un dédommagement. Mais il fait partie des extensions qui sont le plus souvent proposées.

De la même façon, les extensions peuvent prendre en charge des services souvent utiles au lendemain d'une catastrophe : relogement, frais d'expertises, etc.

Enfin, il faut retenir que le prix de l'immobilier change en permanence, et la valeur d'un bien avec lui. Les experts recommandent de réévaluer son contrat d'assurance MRH tous les 3 ans, pour le maintenir au plus près de ses besoins.

Trucs & Astuces

Plus que pour d'autres contrats, la simulation est incontournable pour une assurance MRH. En effet, le coût peut varier du simple au quintuple, en fonction de la taille et de la nature du bien à assurer !

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant