Que peut devenir la Nuit debout ?

le
2
La bouche de métro au centre de la place de la République.
La bouche de métro au centre de la place de la République.

La 8e Nuit debout se tenait, le 7 avril, place de la République à Paris. L’affluence était forte pour la traditionnelle AG. En cette nouvelle nuit d’occupation, une question se pose : comment va évoluer le mouvement ?

Armé désormais d’une « Radio debout » et d’une « TV debout », le mouvement Nuit debout occupe la place de la République, à Paris, depuis le 31 mars, dans la foulée d’une manifestation contre la loi Travail. Les occupations de places se multiplient également dans de nombreuses villes de France et à Bruxelles. Quelle sera l’issue de ce mouvement et qu’espèrent les participants ? Nous leur avons posé la question.

Philippe : « Inventer une nouvelle forme de collectif »

Philippe, la soixantaine, est venu à la Nuit debout avec Laure. Tous deux ne sont pas vraiment d’accord avec nos questions. « Pourquoi faudrait-il que ça devienne un parti ? Vous pensez vraiment que c’est le plus intéressant ? » Pour eux, la Nuit debout couvait depuis longtemps, proche de mouvements apparus en Espagne en 2011 puis en Grèce en 2013. « Il a fallu du temps pour que cela arrive chez nous, mais maintenant c’est là, pour plusieurs raisons, et d’abord le ras-le-bol après cinq années Hollande », analyse Philippe. « Mais je crois aussi que les gens n’ont pas supporté de se faire confisquer l’émotion d’après les attentats, surtout par des types qui ne nous rassurent pas du tout. »

Eloïse : « J’aimerais que ça devienne vraiment quelque chose »

Eloïse est professeure de physique chimie dans un collège. Elle arpente la place de la République avec un panneau annonçant « Sciences Debout : posez-moi vos questions ». Pourquoi cette démarche ? « Parce que la science est à tout le monde », sourit-elle. Avec c...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • oban07 il y a 8 mois

    le "jour assis"

  • bordo il y a 8 mois

    Les journalistes aiment bien, cela leur fait une sortie originale dans un quartier sympa (où dîner après un passage place de la République?)