Que manque-t-il au PSG pour aller plus haut ?

le
0
Que manque-t-il au PSG pour aller plus haut ?
Que manque-t-il au PSG pour aller plus haut ?

Sorti de la Ligue des champions pour la troisième saison consécutive, le PSG de QSI peine à atteindre le sommet du football européen. Pour combler le retard avec les institutions que sont le FC Barcelone, le Real Madrid ou encore le Bayern Munich, voici quelques pistes de réflexion pour le club parisien.

Se donner le temps
"Rome ne s'est pas faite en un jour." Ce proverbe, QSI pourrait le méditer afin d'aider son PSG à atteindre le sommet du football européen. Car depuis sa prise de pouvoir en juin 2011, le fonds d'investissement qatari ambitionne de faire du club de la capitale une référence européenne, mais, comme l'ont montré ses différents échecs en Ligue 1 (2012) et Ligue des champions depuis trois ans, le meilleur club du monde ne se construit pas du jour au lendemain. Racheté en 2008 par ses actuels propriétaires émiratis, Manchester City a certes décroché le Graal en Angleterre, mais peine toujours à briller sur la scène continentale, quand le Chelsea de Roman Abramovitch a dû attendre 11 ans pour décrocher la Ligue des champions. "Chelsea, c'est l'exemple parfait pour Paris" estime Grégory Coupet, ancien gardien du club avant la prise de pouvoir qatarie. "Pour développer un club d'envergure, il faut être patient, savoir se confronter au plus fort et perdre contre eux tout en dominant de plus en plus facilement son championnat national." Sur ce point, avec un troisième titre consécutif à portée de tir, le PSG semble sur la bonne voie. Pour ce qui est de la Ligue des champions, il reste encore six saisons pour être dans les délais de Chelsea...
Améliorer encore son effectif
En recrutant Zlatan Ibrahimović et Thiago Silva à l'été 2012, le PSG est clairement passé dans une nouvelle dimension après l'arrivée de Javier Pastore un an plus tôt. Le PSG pense alors avoir fait le nécessaire pour se mettre au niveau des meilleurs, mais déchante à chaque fois sur la marche des quarts de finale en C1, notamment en jouant sans son Suédois au match retour à Stamford Bridge en 2014, sans plusieurs cadres au match aller contre le Barça en 2015. En dépit de ses recrutements haut de gamme, le club parisien semble un cran en dessous - fair-play financier oblige - des clubs qu'il veut rejoindre dans le Gotha : le Barça, avec sa constellation Messi-Neymar-Suárez et l'ossature des champions du monde 2010 (Xavi, Iniesta, Piqué, Busquets...), le Real Madrid et son effectif pléthorique (Ronaldo, Bale, Benzema, James Rodríguez, Sergio Ramos, Kroos...) ou encore le Bayern Munich qui compte dans ses rangs de nombreux champions du monde 2014 et quelques cadors étrangers comme Ribéry, Robben ou encore Lewandowski. Si…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant