Que les places de l'UE se préparent à remplacer Londres-Hollande

le
1
    BRUXELLES, 29 juin (Reuters) - François Hollande a souhaité 
mercredi que les places financières européennes se préparent 
pour assurer des opérations qui ne pourraient plus se faire au 
Royaume-Uni après sa sortie de l'Union européenne. 
    Comme la veille au soir, le président français a cité les 
opérations de compensation en euro, qui peuvent actuellement se 
faire à Londres même si le Royaume-Uni n'est pas dans la zone 
euro, une situation qu'il a qualifiée d'"assez exorbitante". 
    "Dès lors que le Royaume-Uni ne sera plus dans le marché 
unique, ne sera plus dans l'Union européenne si c'était sa 
décision dans le cadre des négociations, il n'y a aucune raison 
pour l'Europe et encore moins pour la zone euro de permettre à 
un pays qui n'est plus membre de l'Union et qui n'a jamais été 
membre de la zone euro de continuer à faire des opérations en 
euros", a-t-il dit. 
    "Où iraient ces transactions ? Il y a des places financières 
en Europe", a-t-il poursuivi. "Nous n'en sommes pas encore là 
puisque nous ne sommes qu'au début du processus". 
    "Ce que je souhaite, c'est que les places financières 
européennes, comme elles devaient le faire d'ailleurs, se 
préparent pour assurer un certain nombre d'opérations qui ne 
pourraient plus se faire à terme au Royaume-Uni", a encore 
déclaré François Hollande. 
 
 (Jean-Baptiste Vey et Elizabeth Pineau, édité par Yves 
Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2931816 il y a 5 mois

    Voila un éclair de lucidité !