Que faire pendant la trêve internationale ?

le
0
Que faire pendant la trêve internationale ?
Que faire pendant la trêve internationale ?

Vide. Voici le terme qui convient le mieux à ce week end de football. Et pourtant, nombreuses sont les options pour remplir ce néant qui, il est vrai, pourrait saper le moral. Suivez le guide.

  • Si vous êtes un inculte


    C'est peut être le moment de vous prendre une carte à la médiathèque municipale et de commencer à faire quelque chose d'utile de votre temps libre. Peut être d'ailleurs que vous avez déjà un abonnement, et que vous avez profité de la période "prêts illimités d'été" pour faire le plein et vous la raconter devant la petite meuf bossant au rayon littérature. Mais de l'intégrale d'Isaac Asimov, de l'Introduction à la psychanalyse de Freud ou du Prince de Machiavel, vous n'avez fait que lire le 4e de couverture du premier Tome du Cycle des Robots. Si vous gérez bien, vous pouvez prétendre connaître les Trois Lois de la Robotique, mais sinon, mieux vaudrait au moins profiter de la trêve pour lire les quelques premières nouvelles et savoir au moins qui est cette mégère de Susan Calvin. Sinon, si vous souffrez d'insomnie à cause d'une carence en football, tenter de lire Freud, c'est efficace et moins nocif qu'un abus de somnifères.

  • Si vous êtes un daron (ou une daronne)


    Parent idéal en juillet, vous avez soudainement commencé à partir de début août à expédier le brossage de dents de votre enfant en 15 secondes chrono et son rituel de "la petite histoire avant de dormir" à la portion congrue de cinq pages ? A plusieurs reprises, vous avez dû vous lever au milieu de la nuit pour changer des draps mouillés car vous aviez malencontreusement oublié - faut dire que vous aimez aussi regarder les avant-matches - le passage au pot du petit ? Rassurez-vous, grâce à la trêve internationale vous allez pouvoir rectifier le tir et atténuer un peu le traumatisme de la rentrée scolaire : suivre à la lettre les consignes du dentiste de la famille (ne surtout pas oublier le fluor, hein) et vous taper les intégrales de Petit Ours Brun, Trotro et Tchoupi chaque soir avant de faire dormir votre adorable progéniture. Un enfant heureux cela n'a pas de prix, mais attention à ne pas trop vous enflammer quand même car la Ligue des champions reprend bientôt. Faudrait pas que le gamin oublie le sens des priorités.

  • Si vous n'avez vraiment aucune idée


    Un week-end sans foot n'est clairement pas un week-end comme les autres. Mais délestés de cette activé aussi…







  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant