Que faire en cas de difficultés de remboursement d'un crédit à la consommation ?

le , mis à jour le
1

Le crédit à la consommation n'est pas différent des autres types de prêt, en cela qu'il peut se montrer handicapant. Des difficultés de remboursement surviennent à la suite d'une période de chômage, d'invalidité ou d'un décès. Cela dit, sachez que vous avez divers recours pour vous aider à éponger votre dette.

Remboursement difficile du crédit à la consommation
Remboursement difficile du crédit à la consommation

Re-échelonner la dette

Le premier réflexe doit être de contacter votre banque : expliquez-lui que vous éprouvez des difficultés, la raison pour laquelle vous êtes dans cette situation (chômage prolongé, par exemple) et que vous aimeriez renégocier le prêt.
Des lettres-types circulent sur le Net. N'hésitez pas à y avoir recours.
La banque pourra tenter de vous imposer une indemnité, mais vous êtes tout à fait libre de refuser la solution qu'elle vous propose.
Si vous trouvez un accord avec votre banque, celui-ci doit être posé par écrit. Si ce n'est pas le cas, tournez-vous alors vers le tribunal d'instance.

Faire appel au tribunal d'instance

Le tribunal peut statuer sur des difficultés de paiement et vous accorder ce qu'on nomme un « délai de grâce ». Il est d'une durée de deux ans au maximum et temporise la situation en accordant un délai paiement (pendant ce temps, le crédit ne produit pas d'intérêts). Mais il est plutôt accordé en cas de difficultés ponctuelles et seulement pour des prêts relativement peu importants (moins de 21 500 euros).
Si vous ne devez pas plus de 4 000 euros, une formulation sur papier libre est suffisante.

Les organismes spécialisés

Des organisations se sont spécialisées dans l'aide aux personnes surendettées. Des associations de défense des consommateurs sont présentes à l'échelle locales, via des antennes. La plus connue est l'association « Consommation Logement Cadre de Vie », ou CLCV.

Envisagez un remboursement anticipé

Paradoxalement, envisager un remboursement anticipé peut vous éviter des difficultés futures.
C'est particulièrement valable si vous êtes proche de la fin du contrat. Si des problèmes de santé vous arrivent, vous savez que vous risquez d'être dans une période de congés maladie. A partir de là, considérez que vous pouvez rembourser le prêt plus vite, pendant que vos revenus vous le permettent encore.

Trucs et astuces

Dans tous les cas, n'attendez pas que les difficultés arrivent. Dès que le licenciement a été prononcé, par exemple, vous savez d'emblée que vos revenus vont diminuer.
En vous y prenant à l'avance, vous augmentez vos chances de pouvoir envisager un remboursement anticipé. La banque, de son côté, pourrait se montrer plus encline à re-échelonner vos échéances de paiement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sidelcr le mardi 8 sept 2015 à 17:01

    La meilleure solution est de ne surtout jamais faire de crédit conso .