Que doit faire CR7 pour que l'on reconnaisse son talent ?

le
0
Que doit faire CR7 pour que l'on reconnaisse son talent ?
Que doit faire CR7 pour que l'on reconnaisse son talent ?

En conférence de presse ce jeudi, Pepe n'a pas mâché ses mots pour exprimer son ras-le-bol sur le cas Cristiano Ronaldo. "Dans les trois mois de ce début de saison, il a marqué 23 buts, un chiffre incroyable ! Que doit-il faire de plus pour que l'on reconnaisse son talent ?" Voici des éléments de réponse.

  • Gagner un trophée avec le Portugal Depuis que la course au Ballon d'or est lancée, toute la presse sportive ne cesse de parler de la saison stratosphérique de Cristiano Ronaldo au Real Madrid. Toute ? Non. Même si sur l'année civile, la star portugaise en est déjà à 52 réalisations avec la Maison Blanche et le Portugal, son point faible réside justement dans son incapacité à remporter un titre majeur avec sa sélection nationale. Et ça, la presse d'Outre-Rhin n'hésite pas à le rappeler. L'Allemagne, championne du monde au Brésil, détient en Manuel Neuer le parfait concurrent pour empêcher CR7 de glaner, pour la troisième fois de sa carrière, la distinction individuelle la plus prestigieuse de l'année. Fraîchement arrivé en Selecçao pour épauler Figo lors de l'Euro 2004 au pays, le prodige aux mèches blondes avait vu la Grèce briser le rêve de toute une nation en finale. Les pleurs de Cristiano n'y feront rien : depuis ce jour, il traîne son manque de trophées internationaux comme un boulet. Dernière chance avec l'Euro 2016 ?
  • Continuer sur sa lancée Superbe acteur de la désillusion portugaise au Brésil où personne n'a oublié son expulsion absurde contre l'Allemagne, Pepe peut légitimement dire que son compatriote réalise un début de saison 2014/2015 absolument parfait. Parce que quand on marque 23 buts en 17 rencontres, et même avec la meilleure équipe européenne actuellement, on impose forcément le respect. Et le respect, ça se cultive quotidiennement, quitte à faire 3000 abdos par jour. Dès lors, la machine Cristiano Ronaldo ne doit plus s'arrêter. C'est simple, en continuant sur un tel rythme, le natif de Madère devrait arriver à 84 buts en 63 rencontres, en remportant bien évidemment la Ligue des champions, la Liga, la coupe du Roi, la supercoupe d'Espagne, la supercoupe d'Europe et le Mondial des clubs en 2015. A partir de ce moment-là, même du côté du Bayern Munich, tout le monde pourra enfin la boucler.
  • Arrêter sa folie des grandeurs D'accord, Crisitiano Ronaldo est un joueur de football hors-norme, une espèce rare qu'on a tendance à faire rentrer dans les grands champions de ce sport. Professionnalisme, travail, rigueur, abnégation, exigence, résultat. Voilà le côté face de l'un des meilleurs joueurs de sa génération. Le côté pile ? C'est un peu...


  • Gagner un trophée avec le Portugal Depuis que la course au Ballon d'or est lancée, toute la presse sportive ne cesse de parler de la saison stratosphérique de Cristiano Ronaldo au Real Madrid. Toute ? Non. Même si sur l'année civile, la star portugaise en est déjà à 52 réalisations avec la Maison Blanche et le Portugal, son point faible réside justement dans son incapacité à remporter un titre majeur avec sa sélection nationale. Et ça, la presse d'Outre-Rhin n'hésite pas à le rappeler. L'Allemagne, championne du monde au Brésil, détient en Manuel Neuer le parfait concurrent pour empêcher CR7 de glaner, pour la troisième fois de sa carrière, la distinction individuelle la plus prestigieuse de l'année. Fraîchement arrivé en Selecçao pour épauler Figo lors de l'Euro 2004 au pays, le prodige aux mèches blondes avait vu la Grèce briser le rêve de toute une nation en finale. Les pleurs de Cristiano n'y feront rien : depuis ce jour, il traîne son manque de trophées internationaux comme un boulet. Dernière chance avec l'Euro 2016 ?
  • Continuer sur sa lancée Superbe acteur de la désillusion portugaise au Brésil où personne n'a oublié son expulsion absurde contre l'Allemagne, Pepe peut légitimement dire que son compatriote réalise un début de saison 2014/2015 absolument parfait. Parce que quand on marque 23 buts en 17 rencontres, et même avec la meilleure équipe européenne actuellement, on impose forcément le respect. Et le respect, ça se cultive quotidiennement, quitte à faire 3000 abdos par jour. Dès lors, la machine Cristiano Ronaldo ne doit plus s'arrêter. C'est simple, en continuant sur un tel rythme, le natif de Madère devrait arriver à 84 buts en 63 rencontres, en remportant bien évidemment la Ligue des champions, la Liga, la coupe du Roi, la supercoupe d'Espagne, la supercoupe d'Europe et le Mondial des clubs en 2015. A partir de ce moment-là, même du côté du Bayern Munich, tout le monde pourra enfin la boucler.
  • Arrêter sa folie des grandeurs D'accord, Crisitiano Ronaldo est un joueur de football hors-norme, une espèce rare qu'on a tendance à faire rentrer dans les grands champions de ce sport. Professionnalisme, travail, rigueur, abnégation, exigence, résultat. Voilà le côté face de l'un des meilleurs joueurs de sa génération. Le côté pile ? C'est un peu...


  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant