Que doit changer le Portugal pour enfin gagner un match ?

le
0
Que doit changer le Portugal pour enfin gagner un match ?
Que doit changer le Portugal pour enfin gagner un match ?

Le Portugal en a fini avec cette phase de poules et le moins que l'on puisse dire c'est que cela a été compliqué. Troisième avec trois matchs nuls, les Portugais sont passés par la petite porte en huitième de finale. Entre bonnes surprises et déceptions, que faut-il changer pour que le Portugal gagne enfin son premier match dans cet Euro 2016 ?

CR7 doit lâcher du lest


Alors, oui, Cristiano Ronaldo a montré contre la Hongrie que c'était bien lui le patron du Portugal avec ses deux buts, dont une sublime madjer, et une passe parfaite pour Nani. Mais la réalité est aussi que l'omniprésence de Ronaldo peut nuire au jeu des Portugais. Il veut tellement ramener son premier trophée à la Selecção qu'il force trop son jeu. Avec 30 tirs tentés, soit 13 de plus que toute l'équipe d'Irlande du Nord, Cristiano veut faire la différence seul et oublie parfois ses coéquipiers, comme sur cette action contre la Hongrie où il se gêne avec João Mario car il va prendre le ballon qui arrive finalement dans les pieds du milieu du Sporting.


S'il y a bien un domaine où Ronaldo doit absolument se faire violence, c'est bien les coups francs. Dès qu'une faute se situe dans la partie adverse, le natif de Madère prend le ballon et le tire soit au-dessus soit dans le mur, au grand dam des supporters lusitaniens. Bon, après, s'il plante un doublé et offre une passe décisive à chaque match, le peuple portugais lui pardonnera vite.

Éder titulaire au sein d'un 433


Avec 72 centres (hors corners) depuis le début de l'Euro, le Portugal est numéro un dans ce domaine. Avec des latéraux offensifs que sont Vieirinha et Guerreiro et des ailiers rapides, les centres sont clairement un des atouts de la Selecção. Mais le problème est que beaucoup de centres ne prennent pas preneurs, car personne se trouve dans l'axe. Si Fernando Santos troquait son 4-4-2 losange sans vrai avant-centre contre l'ancien système en 4-3-3 avec un vrai numéro 9, le Portugal pourrait s'appuyer sur une véritable pointe dans l'axe. Et dans les 23, un seul joueur répond à ces critères : ce bon vieux Éder.










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant