Que deviennent les Islandais depuis l'Euro ?

le
0
Que deviennent les Islandais depuis l'Euro ?
Que deviennent les Islandais depuis l'Euro ?

La hype dont a bénéficié l'Islande durant l'Euro est retombée, et les vikings sont désormais lancés dans la course au Mondial 2018. Et certaines des stars de juin dernier ont mieux négocié l'après Euro que d'autres, en profitant de la vague pour attirer des clubs. Tour d'horizon chez les cheveux blonds.

Hannes Þór Halldórsson


Il avait débarqué à l'Euro en étant l'incarnation de cette équipe d'Islande dont certains joueurs conservaient une activité à côté du football. Car en plus d'être gardien titulaire de sa sélection, Halldórsson passe du temps derrière les caméras et mène une solide carrière de réalisateur. En interview, il revient souvent sur sa double-casquette : " J'ai commencé à jouer dans les divisions inférieures en Islande, où le football ne se pratique pas à temps plein. À cette époque, une grande partie de mes revenus provenait de la réalisation. " Après son Euro plus que remarqué, notamment grâce à son match à huit arrêts face au Portugal, Halldórsson a été transféré mais ne semble pas prêt à quitter les pays du Nord. Il est ainsi passé du championnat norvégien au championnat danois, en signant au Randers FC où il a réalisé un bon début de saison. En continuant à descendre vers le Sud à ce rythme-là, peut être rejoindra t-il notre chère Ligue 1 après la Coupe du monde 2018.


Ragnar Sigurðsson


Pilier de la défense islandaise, Sigurðsson avait dégoûté les Anglais lors du fameux huitième de finale de l'Euro. Mais cela ne lui suffisait pas, alors cet été, il a carrément signé en Angleterre. Après deux saisons passées dans le froid de Krasnodar, en Russie, l'Islandais a posé ses valises à Fulham, en Championship. Une arrivée au Craven Cottage immortalisée par une courte vidéo postée sur le compte Twitter officiel du club, dans laquelle on le voit en maillot. Un clip très mal cadré et encore plus mal monté qui fait mal à la tête, et qui aurait peut-être été plus réussi si on avait laissé Hannes Þór Halldórsson le tourner. Et malgré le grand nombre de défenseurs centraux à Fulham, Sigurðsson a pour l'instant un temps de jeu satisfaisant, et sa rugosité est fortement…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant