Quatrième jour de violences au Caire

le
0
Les affrontements entre manifestants et forces de l'ordre, qui ont fait depuis vendredi 14 morts et près de 500 blessés, se sont poursuivis lundi matin dans le centre de la capitale égyptienne. La photo d'une jeune femme traînée par des militaires suscite l'indignation.

Pour le quatrième jour consécutif, les abords de la place Tahrir, au Caire, étaient, lundi matin, le théâtre de violents affrontements entre des manifestants, hostiles au pouvoir des militaires, et les forces de l'ordre. Plusieurs centaines de soldats ont pris d'assaut la place Tahrir et ouvert le feu sur des manifestants. Selon le ministère de la Santé, trois personnes ont été tuées. Depuis vendredi, ces heurts ont ainsi fait 11 morts et près de 500 blessés. Plus de 180 personnes ont été arrêtées, dont des femmes et des mineurs.

Un mur de béton a été dressé dans la rue où s'étaient déroulés à coups de pierres et autres projectiles les heurts de dimanche, une voie perpendiculaire à la grande avenue conduisant de la place Tahrir au siège du gouvernement. L'avenue est barrée depuis samedi afin d'empêcher les manifestants d'approcher du siège du gouvernement. C'est là que la confrontation a débuté dans la nuit de jeudi à vendredi quand l'armée a délogé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant