Quatre soldats tués dans deux attaques dans le nord du Mali

le
0
    BAMAKO, 29 janvier (Reuters) - Quatre soldats maliens ont 
été tués jeudi au cours de deux attaques dans le nord du pays, 
où l'insurrection islamiste a repris ces derniers mois, annonce 
l'armée. 
    Un engin a explosé au passage d'un véhicule militaire 
escortant un convoi de camions civils sur la route entre Gao et 
Gossi dans le nord-est désertique du pays, a fait savoir 
l'armée. Trois hommes à bord du véhicule ont été tués et trois 
autres blessés dans l'explosion, précise l'armée malienne. 
    Un peu plus tôt, des sources militaires avaient rapporté 
qu'un militaire avait été tué et un autre blessé dans l'attaque 
d'un camion-citerne à un poste de contrôle près de Tombouctou. 
    Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), qui opère dans le nord 
du Mali, a revendiqué deux attaques meurtrières contre des 
hôtels, l'une en novembre à Bamako, capitale du Mali, et l'autre 
ce mois-ci à Ouagadougou, au Burkina Faso. 
 
 (Tiemoko Diallo; Eric Faye pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant