Quatre secteurs prioritaires pour redresser le commerce extérieur

le
0
INFOGRAPHIE - Nicole Bricq veut adaper l'offre commerciale française en fonction des demandes de 47 pays cibles.

Vers quels pays les chefs d'entreprise doivent-ils regarder s'ils veulent exporter? Quels produits doivent-ils proposer s'ils veulent avoir le plus de chances de les vendre? Les pouvoirs publics doivent-ils réorienter les aides à l'export? C'est pour répondre à ces questions que la direction du Trésor a mené une étude pour définir quels seront «les pays et les secteurs porteurs pour la France dans dix ans», a expliqué lundi son directeur général, Ramon ­Fernandez, qui a travaillé en étroite collaboration avec Ubifrance.

Mené sur «47 pays cibles», ce document montre qu'il existe un potentiel d'importations supplémentaires de 3400 milliards d'euros en 2022 - en plus des 8545 milliards constatés en 2012 -, dont la moitié sera le fait des pays émergents, et l'autre moitié des pays développés. La Chine, les États-Unis, le Japon ou encore la Corée...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant