Quatre policiers tués par une bombe dans le sud-est de la Turquie

le
0

DIYARBAKIR, Turquie, 3 septembre (Reuters) - Quatre policiers turcs circulant à bord d'un véhicule jeudi dans le sud-est de la Turquie ont été tués par des explosifs qu'auraient posés des séparatistes kurdes, a-t-on déclaré à Reuters de source proche des services de sécurité. L'explosion, survenue dans la province de Mardin, est la dernière en date d'une longue liste d'attaques qui ont visé les forces de sécurité depuis que le cessez-le-feu en vigueur entre Ankara et les militants du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) a volé en éclats en juillet. Mercredi, l'armée de l'air turque a bombardé des positions du PKK à la suite de la mort d'un soldat tué dans le même secteur. Selon les médias officiels, 20 séparatistes ont péri dans ces frappes aériennes. Plus de 70 membres des forces de sécurité turques ont trouvé la mort depuis la reprise des combats avec le PKK en juillet. L'agence de presse officielle Anatolie estime pour sa part que plus de 900 activistes du PKK ont été tués depuis juillet dans le sud-est de la Turquie et dans le nord de l'Irak, où l'organisation séparatiste dispose de bases arrière. Les violences, en cours depuis le début de l'insurrection du PKK en 1984, ont fait au total plus de 40.000 morts. Les armes s'étaient tues après l'ouverture de négociations entre Ankara et le leader emprisonné du PKK, Abdullah Öcalan, en 2012. (Seyhmus Cakan; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant