Quatre policiers poursuivis pour homicide involontaire

le
2

STRASBOURG (Reuters) - Quatre policiers, deux hommes et deux femmes, ont été mis lundi en examen pour homicide involontaire par un juge d'instruction de Montbéliard (Doubs), après la mort d'un homme qu'ils tentaient d'interpeller en 2009, a indiqué le parquet.

Cette mise en cause, révélée par l'Est Républicain, pose le problème des méthodes de contention employées par la police française et critiquées en novembre dernier par le Défenseur des droits et par Amnesty international.

Mohamed Boukrourou, un Marocain de 41 ans souffrant de troubles psychiatriques, était mort d'une défaillance cardiaque après avoir été conduit dans le fourgon des policiers à la suite d'une altercation avec un pharmacien au sujet de médicaments.

Trois des fonctionnaires s'étaient placés en position assise ou debout sur le corps de ce père de famille, qu'ils avaient menotté, pour parvenir à le maîtriser.

Le collège "Déontologie de la sécurité" du Défenseur des droits a demandé des sanctions contre les policiers en leur reprochant "un recours inadapté et disproportionné à la force" s'apparentant à un "traitement inhumain et dégradant".

Amnesty international France s'est ému, de son côté, du sort de cinq personnes, toutes étrangères ou d'origine étrangère, qui sont décédées lors de leur interpellation par la police entre 2004 et 2006 sans que la lumière ait été faite sur les circonstances ayant entraîné leur mort.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le mardi 27 mar 2012 à 12:04

    Les donneurs de leçon de la bien pensance affiliés à la gauche caviar ne s'émeuvent jamais devant le sort des victimes. Les pharmaciens, les commerçants, les buralistes, les gens ordinaires comme vous et moi, ça ne les intéresse pas. Car nous ne sommes que des populistes arrièrés.

  • M4154134 le mardi 27 mar 2012 à 11:25

    tout ça est incroyable !