Quatre morts dans une frappe de drone au Pakistan

le
0

(Ajoute commentaire des taliban) par Saud Mehsud DERA ISMAIL KHAN, Pakistan, 7 décembre (Reuters) - Quatre militants islamistes présumés dont un haut responsable d'Al Qaïda ont été tués dimanche dans une attaque de drone américain dans le nord-ouest du Pakistan, a a-t-on appris de sources militaires pakistanaises. Selon quatre responsables militaires, qui s'appuient sur des sources locales et des interceptions de communications, un membre important d'Al Qaïda du nom d'Omar Farooq, opérant à la fois au Pakistan et en Afghanistan, figure parmi les victimes. Egalement appelé Ustad Farooq, âgé d'une trentaine d'années, il dirigeait la communication d'Al Qaïda dans la région, a déclaré l'une de ces sources. "Il est le premier Pakistanais à occuper une position de si haut rang au sein d'Al Qaïda. Il a joué un rôle capital pour inciter Al Qaïda à se concentrer sur l'Asie du Sud et aider Al Qaïda à faire évoluer sa stratégie en Asie du Sud, en particulier ses activités anti-indiennes. C'est sur son conseil qu'Al Qaïda a officiellement désigné l'armée pakistanaise comme une armée apostate", a ajouté cet officier. Selon trois combattants taliban, Farooq était âgé de 38 ans et avait rejoint Al Qaïda après les attentats du 11-Septembre, après avoir enseigné dans une école religieuse. Il était, d'après ces mêmes sources, proche d'Oussama ben Laden et Ayman al Zaouahri, l'ancien et l'actuel dirigeant de la nébuleuse islamiste, et jouait un rôle clé dans la conduite des opérations et la gestion des finances du groupe en Afghanistan et au Pakistan. Samedi déjà, l'armée pakistanaise avait annoncé avoir abattu un haut responsable d'Al Qaïda, Adnan el Choukridjouma, un Saoudien recherché par la justice américaine pour un projet d'attentat contre le métro de New York. ID:nL6N0TQ07J Le raid de dimanche a visé une maison à Khar Tangi, un village de la zone tribale du Nord-Waziristan, frontalière avec l'Afghanistan. Une source militaire fait état de six morts dans l'attaque. Les frappes de drones au Pakistan ont cessé pendant les six premiers mois de l'année, période durant laquelle le gouvernement d'Islamabad tentait de négocier avec les taliban. Elles ont repris en juin, quelques jours après le lancement par l'armée d'une grande offensive sur le Nord-Waziristan, qui a coûté la vie à un millier de rebelles islamistes d'après les porte-paroles militaires pakistanais. (Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant