Quatre morts dans un attentat suicide dans le centre d'Istanbul

le , mis à jour à 12:14
0
 (Actualisé avec précision sur le nombre des blessés, contexte) 
    ISTANBUL, 19 mars (Reuters) - Un attentat suicide a fait au 
moins quatre morts et 20 blessés samedi matin dans le centre 
d'Istanbul, a annoncé le gouverneur de la ville, Vasip Sahin. 
    L'explosion s'est produite rue Istiklal, principale artère 
commerçante située dans la partie européenne de la ville. 
    Le gouverneur, qui s'exprimait en direct à la télévision, a 
ajouté que les rumeurs d'autres attaques en cours dans Istanbul 
étaient erronées. 
    Trois des blessés sont dans un état grave, a-t-il précisé. 
L'agence de presse Dogan rapporte par ailleurs que trois 
Israéliens sont au nombre des blessés. 
    Un journaliste de Reuters a signalé la présence 
d'hélicoptères de la police survolant le secteur, bouclé par les 
forces de sécurité. Des membres de la police scientifique 
étaient à pied d'oeuvre sur les lieux de l'attentat. 
    C'est la deuxième fois en deux mois qu'Istanbul est la cible 
d'un attentat suicide: le 12 janvier, un kamikaze avait frappé 
le quartier touristique de Sultanahmet, faisant une dizaine de 
morts, principalement des touristes allemands. Les autorités 
turques avaient imputé l'attaque à l'organisation Etat islamique 
(EI). 
    La capitale, Ankara, a également été secouée par deux 
attentats ces dernières semaines. Le 13 mars dernier, 37 
personnes ont péri dans un attentat à la voiture piégée. Le 17 
février, une attaque similaire avait fait 29 morts. Ces deux 
attentats ont été revendiqués par les Faucons de la liberté au 
Kurdistan (TAK), un groupe dissident du Parti des travailleurs 
du Kurdistan (PKK). 
    Samedi matin, la rue Istiklal était moins fréquentée qu'à 
l'accoutumée, les autorités ayant alerté la population sur les 
menaces pesant contre la sécurité. Un des deux ponts sur le 
Bosphore à Istanbul a été brièvement fermé à la circulation 
mardi dernier en raison de la présence d'un véhicule suspect. 
    "Mon principal appel à nos citoyens est que nous devons être 
attentifs, vigilants et en alerte sans pour autant céder à la 
panique", déclarait mercredi le gouverneur Sahin, cité par 
l'agence Anadolu.  
 
 (Asli Kandemir, Humeyra Pamuk et Nick Tattersall; Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant