Quatre morts au Niger lors de manifestations anti-Charlie Hebdo

le
0

NIAMEY, 16 janvier (Reuters) - Trois civils et un policier ont été tués vendredi à Zinder, la deuxième ville du Niger, lors d'une manifestation contre la publication d'une caricature du prophète Mahomet en une de Charlie Hebdo, a-t-on appris de sources policières. "Il y a un gendarme et trois civils qui ont trouvé la mort", a dit un policier. "Il faut dire que certains manifestants avaient des arcs et flèches, des gourdins, et ils en ont fait usage. A certains endroits, les affrontements ont été vraiment très violents." Dans son dernier numéro, le premier paru après la fusillade du 7 janvier au siège du journal qui a fait douze morts, l'hebdomadaire satirique publie en première page, sous le titre "Tout est pardonné", un dessin du prophète, larme à l'oeil et portant une pancarte "Je suis Charlie". Ce dessin, considéré comme une offense par les musulmans, a provoqué des manifestations de colère ce vendredi dans plusieurs pays, notamment en Algérie et au Pakistan. A Zinder, dans le sud du Niger, le rassemblement anti-Charlie Hebdo, a dégénéré. (Abdoulaye Massalaki; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant