Quatre Mistral pour la marine russe

le
0
L'accord sur les navires de guerre ouvre la voie à d'autres coopérations dans le secteur de la défense.

La France et la Russie ont signé mardi un accord intergouvernemental prévoyant la fabrication de quatre navires de guerre Mistral pour la marine russe, deux construits dans les Chantiers navals de Saint-Nazaire et deux à Saint-Pétersbourg. Il aura fallu deux ans de négociations pour mener à bien cette coopération rythmée par une série de hauts et de bas et par les inquiétudes des États-Unis et d'anciens pays de l'Est. Pour la Géorgie et les pays Baltes notamment, le fait de fournir des bâtiments de guerre à un pays traversé par des tentations impérialistes, qui n'hésite pas à entrer en guerre avec ceux qui lui résistent, n'est pas exempt de danger.

Selon le texte signé par le ministre de la Défense, Alain Juppé, et le vice-premier ministre russe, Igor Setchine, qui préside les chantiers navals OSK, l'accord est «le plus important parmi ceux jamais réalisés par la Russie et par un pays occidental dans ce domaine». Pourtant, de nombreuses questions demeurent.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant