Quatre finalistes au prix Turner d'art contemporain qui fête ses 30 ans

le
0

(AFP) - Un Irlandais, un Anglais, un Gallois, et une Canadienne installée à Glasgow ont été retenus pour la phase finale du Turner Prize, prix prestigieux d'art contemporain décerné au Royaume-Uni, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Ciara Phillips, Tris Vonna-Michell, James Richards et Duncan Campbell sont peu connus en dehors du monde de l'art contemporain. Mais ils "partagent une présence internationale forte et une capacité d'adaptation, de rescénarisation et d'interprétation de leurs propres oeuvres et de celles des autres, souvent dans le cadre de collaborations", a fait valoir Penelope Curtis, directrice de la Tate Britain et présidente du jury.

L'Irlandais Duncan Campbell et le Gallois James Richards ont ainsi vu leurs oeuvres présentées à la Biennale de Venise.

Le cinéaste Duncan Campbell, âgé de 42 ans, a été sélectionné pour son oeuvre "It For Others" qui se présente comme une réponse --61 ans après-- à un court-métrage documentaire "Les Statues meurent aussi" sur l'art africain, réalisé par Chris Marker et Alain Resnais.

Via ses vidéos parfois puisées sur YouTube et ses installations visuelles, James Richards, benjamin des finalistes à tout juste 30 ans, "a créé des méditations poétiques sur le plaisir, la sensualité et le voyeurisme intrinsèque au fait de voir", jugent les organisateurs.

Parmi ses créations figure un film en noir et blanc "Rosebud", dans lequel il a pris des photos de livres censurés dans une bibliothèque de Tokyo, où les photos érotiques ont été effacées pour effacer les détails intimes.

L'Anglais Tris Vonna-Michell, âgé de 31 ans, est connu pour ses installations en partie improvisées pour lesquelles il utilise notamment des projections de diapositives.

Née au Canada mais installée à Glasgow, Ciara Philips, 37 ans, qui transforme fréquemment ses expositions en atelier de création collective, travaille, elle, avec des impressions d'écran, des tissus, des photos et des murs peints.

L'année dernière, c'est une vidéaste française, Laure Prouvost, qui a remporté ce prix prestigieux pour son oeuvre Wantee, une installation vidéo mêlant collages de peintures, dessins et vidéos, qui racontait l'histoire d'un grand-père fictif.

Le vainqueur de l'édition 2014 sera annoncé au cours d'une cérémonie le 1er décembre.

Le prix, qui porte le nom du peintre William Turner, est décerné chaque année depuis 1984 à un artiste de moins de 50 ans habitant, travaillant ou né au Royaume-Uni, en récompense d'une exposition ayant eu lieu au cours des 12 derniers mois. Le vainqueur reçoit 25.000 livres (29.500 euros).

Réputé pour son anticonformisme, il compte parmi ses anciens lauréats des iconoclastes comme Damien Hirst et Anish Kapoor.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant