Quatre dossiers prioritaires au menu de la rentrée de l'exécutif

le
5
QUATRE DÉFIS POUR LA RENTRÉE GOUVERNEMENTALE
QUATRE DÉFIS POUR LA RENTRÉE GOUVERNEMENTALE

PARIS (Reuters) - François Hollande a demandé mercredi au gouvernement, lors du conseil des ministres de rentrée, de se mobiliser sur quatre dossiers : la crise agricole, l'économie, l'immigration et la lutte contre le réchauffement climatique.

Après trois semaines de vacances, le gouvernement de Manuel Valls s'est retrouvé à l'Elysée pour une première réunion à l'atmosphère "studieuse" et "concentrée", selon les propos de plusieurs ministres.

Il s'agissait du dernier conseil du ministre du Travail, François Rebsamen, qui a présenté sa démission au président afin de se consacrer à la ville de Dijon, dont il a été réélu maire. Le nom de son successeur devrait être connu dans les jours qui viennent.

Selon le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, le président a donné consigne aux ministres d'"avancer" tout en donnant "des garanties aux Français en termes de liberté, de sécurité, d'efficacité de l'action de l'Etat et de solidarité".

Le Premier ministre Manuel Valls devrait présenter prochainement un nouvel agenda de travail en ce sens, a-t-il précisé.

Stéphane Le Foll, qui est aussi ministre de l'Agriculture, a placé la crise agricole au premier rang des préoccupations présidentielles, alors qu'éleveurs de bovins, de porcs, et producteurs de lait se mobilisent pour leurs filières, handicapées par la baisse des prix.

Sur le plan économique, François Hollande a rappelé que le gouvernement était "en phase de redistribution", avec des baisses d'impôts qui devraient concerner quelque neuf millions de foyers.

IMMIGRATION ET CLIMAT

Le deuxième trimestre 2015 a été marqué par une croissance nulle en France, où le nombre de chômeurs continue de monter. Un défi de taille pour François Hollande, qui a fait de la baisse du nombre de demandeurs d'emploi la condition d'une nouvelle candidature à la présidence de la République, en 2017.

Troisième défi de la rentrée : l'immigration, à l'heure où l'Europe est confrontée à un afflux de centaines de milliers de migrants via la Méditerranée.

"Fermeté et solidarité" sont, a rappelé Stéphane Le Foll, les deux mots d'ordre de la France dans ce dossier qui fera l'objet d'une rencontre jeudi à Calais entre le ministre français de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, et son homologue britannique, Theresa May. Les deux dirigeants devraient signer un accord à cette occasion.

Le sujet est également au menu de la rencontre prévue lundi soir prochain à Berlin entre François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel.

A quatre mois de la grande conférence de Paris sur le climat, la COP21, le réchauffement climatique est le quatrième domaine prioritaire des autorités françaises.

Une cinquantaine de pays représentant environ 60% des émissions de gaz à effet de serre ont pour l'instant apporté leur contribution, a fait savoir Stéphane Le Foll.

Transition énergétique et économie verte sont d'ailleurs les thèmes du déplacement de François Hollande jeudi dans les Alpes. Le président visitera notamment un site d'Air Liquide et l'Institut national de l'énergie solaire au Bourget-de-Lac, en Savoie.

(Elizabeth Pineau, édité par Marine Pennetier)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pepitobo le mercredi 19 aout 2015 à 15:54

    le dossier prioritaire est celui de l'avenir de notre pays et donc de la démission de l'incapable qui le gouverne

  • M5974497 le mercredi 19 aout 2015 à 15:09

    La barre du chômage pour se représenter...c'est une diminution du chômage à partir du niveau de 2012 ou simplement une reprise à partir de la base actuelle qui s'établit à + 600,000 chômeurs car à force de croître le chômage va diminuer mais il y aura quand même ce déficit énorme!

  • M7403983 le mercredi 19 aout 2015 à 15:02

    Les régionales ... soit . Pour le reste, c'est pas gagné . Les Français en tiennent une sacrée couche !!!

  • saggy le mercredi 19 aout 2015 à 15:00

    Crise agricole, économie, immigration et climat ??? ......et le chômage ? et l'insécurité ? le pouvoir d'achat des petites gens, le logement, les études bac++ qui ne menent à rien sinon au pole emploi, etc etc il n'est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ....Mr Hollande joue la montre à présent ...il ne veut désespérer le peu d'électeurs bornés qu'ils possède encore ...

  • M940878 le mercredi 19 aout 2015 à 14:54

    vivement les régionales pour une autre bra.nlée et 2017 pour le coup de pied final au c.ul