Quatre décennies d'exactions et de répression

le
0
À la tête du pays depuis le 1er septembre 1969, Mouammar Kadhafi a émaillé ses quatre décennies de pouvoir d'exactions à l'encontre des 6 millions de Libyens, entrecoupées de brèves périodes d'assouplissement.

• Années 70 : la répression s'installe

Dès son accession au pouvoir, Kadhafi entame une répression contre tous les opposants, réels ou supposés, de son régime. Universitaires, étudiants, Frères musulmans ou journalistes sont tous considérés par le Guide comme des «ennemis de la révolution». Les officiers de l'armée libyenne ne sont pas épargnés. Kadhafi réforme le système pénal, créant des «tribunaux du peuple». Il décrète en novembre 1974 : «La mort est la peine pour toute personne qui formerait un parti politique.» Des dizaines de pendaisons et de mutilations d'opposants - souvent télévisées - s'ensuivent.

• Années 80 : le temps des «disparitions»

En 1980, le régime lance une série d'exécutions extrajudiciaires des opposants politiques, traités de «chiens errants». Un coup d'État raté contre le leader libyen en mai 1984 entraîne l'emprisonnement de milliers de personnes. Nombre d'entre elles sont exécutées. En 1988 s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant