Quatre condamnations à mort pour le lynchage d'une femme à Kaboul

le , mis à jour à 10:57
0

(Actualisé avec autres condamnations, § 3-6) KABOUL, 6 mai (Reuters) - Quatre Afghans ont été condamnés à mort mercredi pour le lynchage en plein Kaboul d'une femme qui était accusée d'avoir brûlé un exemplaire du Coran. Au total, 49 accusés, dont 19 policiers, comparaissaient devant un tribunal de Kaboul pour ce meurtre collectif qui a provoqué des manifestations dans la capitale afghane. Le juge Safiullah Mujadidi a prononcé des peines de seize ans de prison contre huit autres accusés, coupables d'avoir participé au lynchage. Dix-huit autres ont été acquittés faute de preuve. Agée de 27 ans, cette femme nommée Farkhunda a été lynchée le 19 mars et son corps incendié. La scène d'une rare brutalité a été filmée par smartphone et diffusée sur les réseaux sociaux. Une enquête a déterminé par la suite qu'elle avait été accusée à tort d'avoir commis un sacrilège sur le Coran. Les 19 policiers poursuivis, présents sur les lieux de l'agression mais qui n'ont rien tenté pour sauver la jeune femme, sont jugés pour non-assistance à personne en danger. Le verdict les concernant est attendu dans la courant de la semaine. (Mirwais Harooni et Kay Johnson; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant