Quatre choses à savoir sur Sébastien Ogier

le
0
Quatre choses à savoir sur Sébastien Ogier
Quatre choses à savoir sur Sébastien Ogier

Et de quatre... Sébastien Ogier, associé à Julien Ingrassia, s'est offert hier en Catalogne une 37e victoire en rallye et son 4e titre affilée de champion du monde. « Une saison parfaite », résume le Français. A 32 ans, le Gapençais rejoint ainsi les Finlandais Kankkunen et Mäkinen derrière l'intouchable Sébastien... Loeb (9 couronnes). Star de sa discipline, Ogier peine à sortir de sa trajectoire de pilote. Voici quatre choses à savoir sur un vainqueur qui gagne... sans être connu.

 

1. Il a été moniteur de ski

 

Le slalom, Ogier l'a d'abord pratiqué sur les pentes d'Orcières-Merlette. S'il n'est jamais parvenu à mettre la gomme au plus haut niveau sur les pistes, le pilote Volkswagen est tout de même devenu... moniteur de ski pendant quelques mois. A 20 ans, il a également été champion de France en doublette de boules lyonnaises ! « C'est un sport pas forcément considéré mais qui demande des qualités de concentration et une force mentale qui ont pu me servir dans le rallye », explique-t-il.

 

2. Sa femme est plus célèbre que lui

 

Depuis deux ans, Ogier est marié à Andrea Kaiser, présentatrice renommée en Allemagne, passée par des émissions sportives ou le « Fort Boyard » d'outre-Rhin. La sculpturale blonde est l'ancienne épouse de l'ex-footballeur de Dortmund Lars Ricken. Un petit Tim est venu garnir le siège auto de la berline familiale des Kaiser-Ogier le 13 juin dernier. « C'est devenu ma priorité n° 1 », confesse le pilote.

 

3. Il s'est fait virer de Citroën

 

En 2011-2012, la cohabitation Loeb-Ogier fait des étincelles chez la marque aux chevrons. Un baquet trop petit pour deux grands du volant. Si bien qu'en fin de saison, le constructeur français n'en garde qu'un, Sébastien. Loeb. « Je ne peux pas vivre dans un climat de tensions et j'ai besoin de savoir que j'ai toute mon équipe avec moi pour me transcender », lâche le champion alsacien. Ogier ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant