Quatre chômeurs sur dix victimes de discrimination

le
0
L'âge, le sexe ou encore les origines sont souvent cités comme des freins à l'embauche, selon les personnes à la recherche d'un emploi. Les habitants des zones rurales ou de ZUS souffrent le plus.

La discrimination à l'embauche frappe de plus en plus de chômeurs. Selon une enquête Ifop pour le Défenseur des droits publiée ce lundi, 87% d'entre eux considèrent que les discriminations sont fréquentes au moment d'accéder à un emploi. Près de 37% affirment en avoir été personnellement victimes.

Parmi les quatre sources de discrimination, désignées par plus de 20% des demandeurs d'emploi, figurent l'apparence physique (obésité, vêtements), le fait même d'être chômeur, le sexe ou les origines (couleur de peau, nationalité, accent). D'autres critères sont parfois cités comme le handicap, l'âge avancé, le lieu d'habitation, le fait d'être enceinte, d'être syndiqué ou l'orientation sexuelle. Pour 48% des demandeurs d'emploi résidant en Zone urbaine sensible (ZUS...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant