Quatre cas de microcéphalie liés au virus Zika au Panama

le
0
    PANAMA, 5 mai (Reuters) - Les autorités panaméennes ont 
annoncé mercredi que quatre cas de  microcéphalie, un trouble de 
la croissance de la boîte crânienne chez les nouveaux-nés, 
étaient liés au virus Zika. 
    Sur les 264 cas d'infection à ce virus recensés à ce jour 
dans le pays, quatorze concernent des femmes enceintes et six 
bébés infectés par le virus sont nés porteurs de malformations, 
dont quatre souffrent de microcéphalie, a précisé le ministère 
de la Santé. 
    Le ministre de la Santé, Francisco Terrientes, a déclaré que 
le pays restait "en alerte face à l'expansion rapide d virus 
Zika" et a demandé à la population de respecter les mesures de 
prévention (porter des vêtements couvrants, dormir sous des 
moustiquaires ou bien encore utiliser des produits répulsifs).   
   
    D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), il existe 
un fort consensus scientifique sur les liens de causalité entre 
le virus Zika, généralement transmis par des piqûres de 
moustique du genre Aedes mais aussi par voie sexuelle, et les 
microcéphalies ainsi qu'avec le syndrome de Guillain-Barré 
(SGB), une maladie du système nerveux dont les formes les plus 
graves peuvent entraîner des paralysies. 
    Au Brésil, les autorités sanitaires ont confirmé 1.198 cas 
de microcéphalie liés au virus. 
 
 (Elida Moreno; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant