Quatre bombes américaines larguées sur la Grande Barrière de corail

le
3
Alors qu'ils devaient viser le champ de tirs d'une île au large des côtes australiennes, les pilotes, avertis au dernier moment de la présence de navires civils, se sont rabattus sur le site classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

«Est-ce ainsi qu'on prend soin de notre patrimoine mondial désormais? En autorisant une puissance étrangère à larguer des bombes dessus?» Larissa Waters, sénatrice et porte-parole des Verts australiens est «scandalisée». La semaine dernière, deux chasseurs de la 7e Flotte américaine ont lancé quatre bombes non chargées sur la célèbre Grande Barrière de corail, au large des côtes du Queensland, au nord-est de l'Australie. Les pilotes devaient viser le champ de tirs de île Townshend, mais, au dernier moment, ils ont été averti que l'opération présentait un danger. «Ce n'était pas sûr de larguer les bombes à cet endroit. Il y avait des navires civils juste en-dessous», explique lundi le commandant de la flotte William Marks à la radio...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • s.thual le mardi 6 aout 2013 à 01:30

    des ameres loques!

  • cooman le mercredi 31 juil 2013 à 10:09

    Un objectif est un objectif... pourquoi larguer ailleurs et surtout pourquoi ils ne larguent pas chez eux??

  • bearnhar le mercredi 24 juil 2013 à 12:06

    Ces Yankees se croient autorisés à faire ce qu'ils veulent sur cette planète, une bonne rupture temporaires des relations commerciales leur ferait le plus grand bien, eux ont besoin de nous, nous, pas.