Quatre à la suite pour l'Interréaliste

le
0
Quatre à la suite pour l'Interréaliste
Quatre à la suite pour l'Interréaliste

Sans impressionner, l'Inter empoche son quatrième succès consécutif, sur la pelouse du Chievo Vérone (1-0). Les Nerazzurri n'affichent toujours pas un niveau de jeu extraordinaire, mais ils continuent leur sans-faute.

Chievo 0-1 Inter

But : Icardi (42e) pour l'Inter

34e minute : excentré, Alberto Paloschi tente une demi-volée compliquée. Sa tentative est manquée mais se dirige vers Riccardo Meggiorini bien placé au deuxième poteau. Le buteur gialloblù va pousser le ballon au fond, c'est sûr mais Gary Medel surgit pour sauver les siens. La chance d'un Chievo dominateur vient de passer. Car moins de dix minutes plus tard Icardi, bien servi par Kondogbia, trompe Bizzarri contre le cours du jeu, profitant d'une erreur d'appréciation du défenseur du Chievo. Suffisant pour assurer une quatrième victoire consécutive sur la plus petite des marges à l'Inter. La troupe de Roberto Mancini n'impressionne pas vraiment, mais en attendant, elle amasse les points et conserve son fauteuil de leader.

Icardi réaliste


Confiance. Pleine confiance même pour le Chievo Vérone deuxième de Serie A après trois journées. Et ça se voit d'entrée avec Lucas Castro qui ne se pose pas de questions avant de tenter une difficile volée. L'Inter est prévenue : les ternes Gialloblù des saisons passées veulent briller. Comme Valter Birsa, déjà auteur d'un coup franc sublime contre la Lazio, mais qui se heurte cette fois au mur nerazzurro. Le premier quart d'heure est en tout cas à l'avantage du Chievo qui étonne de justesse technique. L'Argentin Castro se procure d'ailleurs une grosse occasion mais sa tête ne trouve pas le cadre.

L'Inter se montre, elle, enfin dangereuse après une bonne vingtaine de minutes. Mais le surprenant Chievo reprend vite le contrôle du ballon. Les occasions de marquer se font toutefois désirer malgré quelques coups francs intéressants pour les locaux. Medel doit quand même s'employer pour enlever un ballon brûlant devant Meggiorini. Mais dominer n'est pas gagner. Contre le cours du jeu, et sur sa première réelle opportunité, l'Inter le prouve. Sur un superbe ballon de Kondogbia, Icardi se joue de Bizzarri et ouvre le score. 0-1. Plus que flatteur pour l'Inter alors…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant