Quatorze recruteurs présumés de l'EI arrêtés en Espagne et au Maroc

le
1

(Actualisé avec citation, contexte) MADRID, 25 août (Reuters) - Quatorze personnes soupçonnées de recruter pour le compte de l'Etat islamique en Syrie et en Irak ont été arrêtées par les autorités espagnoles et marocaines, annonce mardi le ministère espagnol de l'Intérieur. Les interpellations, fruits d'une opération conjointe des services de sécurité espagnols et marocains, ont eu lieu dans la banlieue de Madrid et en divers points du Maroc. Les individus arrêtés "font partie d'un réseau chargé de d'attirer et d'envoyer des combattants étrangers rejoindre les rangs de l'organisation terroriste Daech dans la région syro-irakienne qu'elle contrôle", précise le ministère. L'opération a été menée quelques jours après l'arrestation d'Ayoub el Khazzani, le tireur présumé du Thalys Amsterdam-Paris. Ce Marocain de 26 ans a vécu en Espagne en 2014 avant de s'installer en 2015 en Belgique. Selon une source proche de l'antiterrorisme espagnol, il s'est rendu en Syrie après son séjour en France, où il serait retourné par la suite. ID:nL5N10Z2Z7 (Sarah Morris, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mardi 25 aout 2015 à 10:20

    il faut qu'ils y partent mais sans billet retour, c'est tout. Déchéance de nationalité pour tous les français qui s'en vont servir une armée autre que française. voilà ce que devrait être la normalité.